À Orléans, Hop Pop Hop prend son envol

Du 14 au 15 septembre 2018
À Orléans, Hop Pop Hop prend son envol
Les Congolais Jupiter & Okwess sont attendus à Orléans | G. Schnee / RF

Le festival de musiques actuelles parie sur l'éclectisme et l'énergie pour réussir sa troisième édition.

En septembre, un réflexe commence à s'installer chez les chercheurs de son orléanais. Le temps d'un week-end, la rentrée prend désormais des allures de découvertes musicales en tous genres sur les bords de Loire, mêlant promesses locales et valeurs sûres de l'indie dans les lieux de créations et sur les scènes de la ville. La responsabilité en revient aux créateurs du festival Hop Pop Hop, nouveau venu sur la carte des raouts musicaux et qui souffle cette année sa troisième petite bougie. Jeune, ce rendez-vous monté par l'équipe de l'Astrolabe (la salle de musiques actuelles du coin) l'est certes encore, même s'il ambitionne déjà de se faire une place en région Centre dans le domaine des musiques émergentes, un créneau délaissé depuis des années par le mastodonte Printemps de Bourges.

Alors comme pour ses deux premières éditions, Hop Pop Hop mise cette année encore sur une programmation pétrie d’éclectisme et de bonnes pioches. Après Black Lips et Her en têtes d'affiche de sa première édition, après Sônge et le Londonien Rival Consoles l'an dernier, le festival confie cette année ses scènes à quelques artistes dont la réputation live n'est déjà plus à prouver. Fer de lance du garage hexagonal, The Limiñanas sont ainsi attendus de pied ferme par ceux qui ont suivi ces derniers mois l’ascension fulgurante du tandem rock de Perpignan. Plus froids, plus jeunes, mais ne délaissant pas la bagarre, les Parisiens de Rendez-Vous seront également surveillés de près par les amateurs de guitares énervées.

Comme l'an dernier, la scène belge est particulièrement bien représentée à Hop Pop Hop avec le jazz-rap de Blu Samu, le hip hop métissé de Baloji ou encore le R&B féministe du duo Juicy. De belles promesses live sont également à attendre de la fusion groove de nos chouchous congolais Jupiter & Okwess, de la star du voguing Kiddy Smile et du collectif nomade Flamingods repéré l'an dernier aux Trans Musicales de Rennes.

Pass festival : un jour 10 €, deux jours 16 €

Commentaires