Festival du Péristyle - Opéra Underground - Lyon

Du 07 juin au 01 septembre 2018
Festival du Péristyle - Opéra Underground - Lyon
Le Festival du Péristyle

Du 7 juin au 1er septembre, une programmation jazz et musiques métissées remarquable pour magnifier vos soirées ouvertes sur la ville.

Depuis 15 ans, de juin à septembre, tous les soirs sauf le dimanche, le Péristyle de l'Opéra de Lyon (galerie couverte) accueille des concerts de jazz de toutes tendances qui font le bonheur des aficionados et des passants. Cette année ce rendez-vous musical incontournable riche de 75 concerts est rebaptisé Festival du Péristyle. Le nouveau directeur de l'amphi de l'Opéra et directeur artistique du Péristyle, Olivier Conan, qui dirige aussi un label et un club à Brooklyn, a concocté une magnifique programmation de voyage qui nous retiendrait bien tout l'été à Lyon. 

Ils, elles viennent de France, de New York, du Venezuela, du Brésil, de l'Afrique, de Tel-Aviv, de Grèce et pour certains, certaines, jouent pour la toute première fois en France. 27 groupes font l'affiche de ce beau Festival du Péristyle qui s'ouvre avec Maa'NGala, la rencontre entre le griot sénégalais et joueur de kora Ablaye Cissoko aux confluents de la musique africaine et du jazz, et les musiciens de La Gallera Social Club qui jonglent entre musiques traditionnelles vénézuéliennes, latines, rock et électro. 

Notez aussi le groupe Rebetien d'Athènes qui renoue avec la tradition acoustique et ouverte du rebetiko et nous balade entre les îles grecques, Istanbul et les Balkans ; Nouiba et ses chants populaires, poésies anciennes et improvisations qui mêlent le chaâbi (Algérie) et le melhoun (Maroc) ; Free Cages, un voyage de John Cages à la Colombie avec le chercheur et musicien Jaime Salazar ; les lyonnais de Le Fœhn et leur jazz subtropical ; le guitariste culte de la scène new-yorkaise Stephen Ulrich et son trio culte Big Lazy :

Ceferina Banquez, la reine du Bullerengue de la côte caraïbe colombienne ; l'éthio-jazz du groupe new-yorkais Anbessa Orchestra ; l'éthio-roots psychédélique entre tradition et avant-garde, de Qwanqwa venu d'Addis-Abeba ; le quartet Hearing Things du saxophoniste et compositeur Matt Bauder qui mêle le jazz des organ trios, le rhythm and blues instrumental des années 50, l’ethio‑jazz et le rock des années 60 ; ou encore le fameux groupe Endangered Blood des saxophonistes Chris Speed et Oscar Noriega, du batteur Jim Black et du bassiste Trevor Dunn. Ces 4 grandes figures des musiques improvisée des 20 dernières années marient les courants de jazz post-bop, avant-garde, post‑punk, métal pour une musique réjouissante et décomplexée :

Et encore, le Hip-Hop de la fanfare nouvelle génération Bad fat ; le groupe de référence du jazz instrumental brésilien, Trio Corrente ; les 3 cuartistes vénézuéliens du C 4 Trio ;  le très beau duo jazz instrumental, mais aussi pop ou rock et musique contemporaine, Watchdog, formé par les deux orfèvres Anne Quillier au claviers et Pierre Horcksmans aux clarinettes, ou encore l'Afrofunk très jouissif et tellurique aux accents psyché de Supergombo :

Le Festival du Péristyle, du lundi au samedi  à 19h, 20h15 et 22h sous les arcades de l'Opéra de Lyon

Festival du Péristyle

Commentaires