Piano Jazz Sessions à la Fondation Louis Vuitton

Du 26 avril au 09 mai 2018
Piano Jazz Sessions à la Fondation Louis Vuitton

Chick Corea, Shahin Novrasli, Shai Maestro, Luc Sestak, Gwilym Simcock, Elliot Galvin, Craig Taborn, un casting incroyable de pianistes du 26 avril au 9 mai.

Depuis son ouverture la Fondation Louis Vuitton accueille une programmation musicale centrée autour de personnalités pianistiques fortes, qu’elles soient de la jeune génération ou d’artistes confirmés. En 2018, l’auditorium s’ouvre au jazz avec les « Piano Jazz Sessions » qui présentent quelques-uns des pianistes majeurs de ce répertoire. Une série de 4 concerts aura lieu de fin avril à mi-mai alliant improvisations et programmes inédits. C’est à un des maîtres du piano contemporain qu’a été confié de débuter cette série de concerts en la personne de Chick Corea le 26 avril. Passé par les expériences du free jazz, des groupes électriques de Miles Davis et du jazz-rock dont il est l’un des pères fondateurs, ce pianiste embrasse plus d’un demi-siècle de musique.

FIP diffuse les concerts de Shahin Novrasli et Shai Maestro dans son Live à Fip le jeudi 3 mai à 20h.

Le 2 mai, vous pourrez découvrir Shahin Novrasli et Shai Maestro. Deux exemples qui prouvent que, si les racines du jazz sont américaines, ses développements contemporains viennent aujourd’hui de tous les territoires du globe. Le premier, protégé d’ Ahmad Jamal, comme le second, révélé par Avishai Cohen, développent un jeu sensible, chargé de contrastes, naturellement marqués par leurs racines orientales. Autres registres, le 3 mai avec en première partie le pianiste allemand Luc Sestak, adepte du boogie-woogie. Il sera suivi de l’anglais Gwilym Simcock, membre du Pat Metheny Group, qui revendique autant l’influence de Maurice Ravel que celle de Chick Corea.

La soirée du 9 mai, enfin, vous pourrez découvrir  Elliot Galvin, jeune trublion touche-à-tout des claviers issus de la scène britannique. En deuxième partie, c’est un des maîtres contemporains du piano abstrait qui prendra la suite en la personne de Craig Taborn. Ce natif de Detroit,  rompu à l'exercice du piano solo ne sait pas, pour ce genre de prestation, ce qu'il va interpréter à l'avance. Il s'inspire du toucher et du son du piano, ainsi que de l'atmosphère de la salle pour choisir ses morceaux.

Les Piano jazz sessions c'est les 26 avril, 2, 3 et 9 mai à la Fondation Louis Vuitton.

Commentaires