Partenariat fip

Saint-Emilion Jazz Festival 2018

Du 20 au 22 juillet 2018
Saint-Emilion Jazz Festival 2018

Jazz, vins et patrimoine se mêlent dans la cité moyenâgeuse.

Du haut de sa colline, la cité inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco vous convie à un week-end de plaisirs. Si le vin des terroirs bordelais vous enchante, la programmation du Saint-Emilion Jazz Festival en fera tout autant au sein du vieux village médiéval, dans les douves du Palais Cardinal du 14ème siècle, dans l’intimité de la Salle des Dominicains ou encore au cœur du Parc Guadet. 

Le 20 juillet, du hip-hop au jazz-funk ou à l'afro-jazz, en passant par la soul et le r'n'b actuel, le pianiste Eric Legnini lance la première soirée du festival dans les Douves avec son projet Waxx Up, le 3ème volet de son triptyque consacré à la voix pour lequel il conviait Hugh Coltman, Michelle Willis,Yael Naïm, Charles X, Natalie Williams, Mathieu Boogaerts et Anaëlle Potdevin. 
La soirée se poursuit avec le concert de la très talentueuse Cécile McLorin Salvant et les compositions de son album Dreams and daggers récompensé comme "meilleur album de jazz vocal" publié en septembre 2017. 

Samedi 21 juillet :
LA DÉGUSTATION MUSICALE 2018 se déroule dès 15 heures dans l’enceinte du prestigieux Château Soutard au cœur du plateau calcaire de Saint-Emilion. Le guitariste Sylvain Luc est invité à y donner son interprétation improvisée des vins présentés. Le soir il est sur la scène des douves du Palais Cardinal avec André Ceccarelli, Thierry Eliez, Sly Johnson et Thomas Bramerie. En deuxième partie de soirée, son ami le trompettiste Stéphane Belmondo présente un spectacle inédit autour des musiques de film du célèbre compositeur Philippe Sarde ( Tess, Le Locataire, Pirates, Le Train, L’Ours, Les Choses de la vie, La grande bouffe  ect ... Pour ce concert en avant-première exclusive au Saint-Emilion Jazz Festival, placés devant un immense
écran diffusant les extraits de films joués, Stéphane Belmondo, le guitariste Jesse Van Ruller et le contrebassiste Thomas Bramerie sont entourés d'un sextet de cordes et vents.

Au programme du dimanche 22 juillet dans les douves du Palais Cardinal, Vargas Blues band et Maceo Parker.
Cela fait vingt-cinq ans que son premier album « All Around Blues » est sorti et Javier Vargas demeure un artiste incontournable de la scène blues, accompagnateur des tournées des plus grands. On se souvient de sa chanson Blues Latino enregistrée par Carlos Santana qui a souvent invité le guitariste sur ses concerts européens et sur la tournée Supernatural.

Pour clore ces 3 jours de régal musical, le festival invite la légende vivante du funk, Maceo Parker. Après avoir arpenté les scènes du monde aux côtés de Keith Richard, Prince, Bootsie Collins, Red Hot Chili Peppers, Brian Ferry ... l'inventeur du P.Funk ( avec Georges Clinton) parcourt la planète depuis 1990 avec sa musique qui navigue entre la soul des années 60 et le funk des années 70, tout en explorant le jazz et le hip-hop.  

Notez aussi est rendez-vous du Parc Guadet avec son bar à vins éphémère où les viticulteurs proposent à la
dégustation une sélection de 21 vins des appellations Saint-Émilion, Saint-Émilion Grand Cru, Lussac Saint-Émilion
et Puisseguin Saint-Émilion. Les 12 concerts y sont gratuits avec notamment le saxophoniste Eric Seva ; Ishkero, la
nouvelle garde de la scène jazz-funk ; le jeune guitariste prodige Tom Ibarra qui a déjà la reconnaissance des bassistes Marcus Miller et Richard Bona ou encore le cocktail de swing, d'électronique, d'acoustique, de jungle, de trip hop, samples et funk à la sauce drum'n'bass sur fond de cuivres du groupe No Jazz.

Et encore, à la Salle des Dominicains, 3 soirées de projections de documentaires sur des compositeurs de musique du 7ème art et/ou des cinés-concerts. 

Commentaires