Menu
Écouter le direct

Vidéo : “You Can’t Always Get What You Want”, hymne stonien du confinement

Publié lepar Ghislain Chantepie
 Ronnie Wood, Mick Jagger, Keith Richards, et Charlie Watts à Sao Paulo en 2016 (Mauricio Santana)
Ronnie Wood, Mick Jagger, Keith Richards, et Charlie Watts à Sao Paulo en 2016 (Mauricio Santana) ©Getty

Mick Jagger et sa bande ont offert depuis chez eux une version magique de leur hit cinquantenaire lors du méga-concert à distance « Together at Home ».

Difficile de passer à côté d’un tel événement. A l’instar de milliers d’artistes, de chanteurs et de musiciens qui rivalisent depuis des semaines de bonnes idées pour maintenir à distance le lien avec leur public, les géants de la musique ont finalement uni leurs forces ce weekend dans un méga show caritatif tout à leur mesure baptisé One World: Together at Home (Un seul monde : ensemble à la maison). 

A l’initiative de l'Américaine Lady Gaga et en faveur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), près de 80 stars se sont ainsi succédé samedi dernier lors de cet événement diffusé sur le web pour interpréter quelques titres en live depuis chez elles, parmi lesquelles Paul McCartney, Stevie Wonder, Celine Dion, Pharrell Williams, Billie Eilish, la Française Christine and The Queens, ou encore les totems du rock anglais, The Rolling Stones themselves.

Classique étoilé de leur album Let It Bleed publié en 1969, c’est un You Can’t Always Get What You Want cinquantenaire mais au message on ne peut plus actuel que Mick Jagger, Keith Richards, Ronnie Wood et Charlie Watts ont choisi d’entonner pour cette occasion depuis leurs salons respectifs. Après une entrée en matière menée par Jagger armé d'une guitare acoustique, les autres musiciens sont progressivement apparus dans un split-screen magique où Keith, le sourire aux lèvres et un verre posé non loin, assurait parfois les chœurs de la composition. 

Mention spéciale, surtout, au batteur Charlie Watts et sa prestation impeccable de « air drumming » réalisée à l’aide de flight cases et d’un sofa, en lieu et place de son instrument de prédilection.“But if you try sometimes, well, you just might find…You get what you need”…

Toutes les performances du concert One World: Together at Home sont à découvrir à cette adresse (dont une reprise par Stevie Wonder du "Lean On Me" de Bill Withers).