Menu
Écouter le direct

Andy Gill, icône post-punk et âme de Gang of Four, est mort

Publié lepar Ghislain Chantepie
Andy Gill au NME Award Show à Londres en 2011 (Caitlin Mogridge/Redferns)
Andy Gill au NME Award Show à Londres en 2011 (Caitlin Mogridge/Redferns) ©Getty

Le guitariste mancunien est décédé d’une insuffisance respiratoire ce samedi à l’âge de 64 ans.

Le petit monde du rock alternatif est en deuil ce soir. Andy Gill, cofondateur et guitariste capital de Gang of Four vient de disparaitre à l’âge de 64 ans après avoir été hospitalisé récemment pour une raison encore inconnue. Ce sont les membres survivants du groupe britannique Thomas McNeice, John Sterry, et Tobias Humble qui ont annoncé cette triste nouvelle ce soir par le biais d’un communiqué publié sur les réseaux sociaux : 

C’est en 1977 qu’Andy Gill, la vingtaine, avait donné naissance à Gang of Four avec trois amis étudiant comme lui à l’université de Leeds. Deux ans plus tard, leur premier album Entertainment! offrait aux ruines du mouvement punk un souffle salvateur en associant à la nervosité du genre de nouvelles influences à la croisée du groove et de la dance-music, mais aussi un mélange d'ironie et de radicalité dans les textes jusqu’alors inédite. De cet ovni et quelques autres publiés au même moment (PIL et Siouxsie and the Banshees surgissent la même année ou presque) naitra le mouvement post-punk dont Gang of Four restera l’un des emblèmes malgré une carrière en forme d’étoile filante.

Guitariste accompli et véritable âme musicale de sa formation - plusieurs fois relancée sans succès depuis les années 80 -, Andy Gill était également devenu au fil des années un producteur recherché qui a prêté son oreille aux albums des plus grands parmi lesquels Red Hot Chili Peppers, Therapy?, The Futureheads, ou encore The Stranglers. 

Mais c’est aussi toute une génération de groupes ayant émergé dans les années 2000 qui se trouve orpheline ce soir, et notamment la scène dance-punk new-yorkaise menée par LCD Soundsytem, The Rapture ou encore Liars dont la filiation musicale avec ce personnage attachant fut largement assumée. Les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux depuis l'annonce de sa disparition :