Menu
Écouter le direct

La fête à la maison avec Jarvis Cocker

Publié lepar Ghislain Chantepie
Jarvis Cocker au festival Glastonbury en 2011 (Gary Wolstenholme/Redferns)
Jarvis Cocker au festival Glastonbury en 2011 (Gary Wolstenholme/Redferns) ©Getty

L’ancien leader de Pulp annonce un nouvel album et dévoile le fantasque "House Music All Night Long".

Enfin, la suite ! Durant deux longues années, Jarvis Cocker avait disparu des radars laissant la poussière se poser lentement sur ses projets classieux enregistrés avec son ami Chilly Gonzales ou l’attachante Feist. Mais voilà que l’an dernier, le chanteur anglais avait brusquement annoncé son retour avec un tout nouveau groupe baptisé de manière univoque Jarv Is. Une formation rodée sur la scène de quelques festivals (dont celui organisé par Sigur Rós) et qui compte en son sein la chanteuse anglaise Serafina Steer et les musiciens Emma Smith, Andrew McKinney, Jason Buckle et Adam Betts.

Cela faisait alors bien longtemps que l’ancien leader de Pulp n’avait pas fait parler de lui au singulier, bientôt 10 ans même si l’on s’en tient à la sortie de Further Complications, son dernier album en date publié en 2009. Et si le single Must I Evolve? dévoilé l’an dernier prenait la forme d’un long shoot nerveux et froid aux parfums post-punk, ce premier titre n’annonçait finalement rien de plus qu'une poignée de dates estivales, laissant les fans sur leur faim.

Ainsi, Jarv Is n’était pas un simple coup dans l’eau puisque Cocker vient d’annoncer la sortie en mai prochain d’un premier album au nom de baptême prometteur : Beyond The Pale. Attendu chez les Anglais de Rough Trade, ce premier disque aurait pour bonne fée l’infaillible Geoff Barrow qui pourrait avoir convaincu son compatriote de graver pour de bon ses compositions peaufinées sur scène. 

Pour fêter cette sortie prochaine, l’ex Pulp a mis en ligne cette semaine House Music All Night Long, un second extrait de son nouveau bébé. Et en fait de house, Jarvis fait plutôt naviguer cette love-song domestique entre synth-pop et effluves disco. Une fête solitaire et fantasque à l’image du bonhomme et joliment mise en images dans le clip où sofa, table à repasser et électro-ménager deviennent objets de désir sous le coup de filtres psychédéliques.