Menu
Écouter le direct

Le pogo cinétique de Squid

Publié lepar Ghislain Chantepie
Les cinq de Squid | Holly Whitaker / Warp Records
Les cinq de Squid | Holly Whitaker / Warp Records

Le bouillonnant groupe de Brighton prépare la sortie de son premier album en dévoilant un ultime extrait déchainé.

Ils sont l’un des groupes anglais les plus surveillés depuis la sortie de quelques titres manifestes il y a deux ans. Eux, c’est Squid, cinq gamins de Brighton qui ont embrassé la cause d’un rock indomptable et qui ont forgé leur réputation sur scène, au fil de concerts féroces et, bien souvent, à guichets fermés. Alors que le genre se lamente depuis longtemps de ne pas trouver ses nouveaux héros, ce quintet cabré fait figure (avec quelques autres) d’espoir solide pour une relève qui trouve plus que jamais son inspiration dans le meilleur de l’expérimentation.

C’est à ce titre que l’on doit d’ailleurs apprécier la signature l’an dernier de ce jeune groupe sur le label Warp Records, maison historique des explorations électroniques anglaises mais qui a également ouvert de longue date son catalogue à bien d’autres esprits libres. Les cinq de Squid sont de ceux-là et le démontraient déjà avec force en janvier dernier avec la mise en ligne de leur clip Narrator, une longue chevauchée féroce de presque 9 minutes.

Aujourd’hui, c’est avec un troisième et ultime extrait mis en ligne avant la sortie de leur premier album Bright Green Field que revient le quintet de Brighton. Approchant lui aussi les 8 minutes, c’est le morceau final du disque qui se découvre avec cet électrique Pamphlets. Un titre qui dépeint les effets d’une propagande d’extrême-droite généralisée en forme de pogo cinétique et qui avait déjà fait la renommée du groupe en live auprès de ses premiers fans, évoquant notamment les excellents débuts post-punk de leurs ainés new-yorkais de Liars il y a vingt ans de cela. Bingo.

"Bright Green Field", le premier album de Squid, est attendu le 07 mai via le label Warp Records.