Menu
Écouter le direct

« Be a Rebel », retour sans saveur pour New Order

Publié lepar Ghislain Chantepie
Bernard Sumner à Newport en 2012 (Rob Ball/WireImage) ©Getty
Bernard Sumner à Newport en 2012 (Rob Ball/WireImage) ©Getty ©Getty

La formation mancunienne vient de mettre en ligne son premier titre original depuis la sortie de « Music Complete » en 2015.

New Order souffle donc ses 40 bougies cette année. Quatre décennies d'expérimentations, de succès, de séparations puis de retrouvailles, et une dizaine d’albums au compteur pour ce groupe culte né sur les cendres de Joy Division après la mort tragique de Ian Curtis au printemps 1980. Avec la sortie triomphale de Music Complete en 2015, ces icônes de la new-wave avaient surpris par la fougue de leur retour dans les bacs après une décennie d’absence. Un album véloce et à l’électronique relevée, alors que Tom Rowlands et Stuart Price avaient été appelés pour jouer les bonnes fées. Un disque, aussi, qui signait une nouvelle page pour Bernard Sumner et sa bande, longtemps restés pétrifiés par le départ de leur emblématique bassiste Peter Hook au milieu des années 2000. 

« Be a rebel, not a devil » chante aujourd’hui Sumner sur un nouveau titre tout juste mis en ligne par les Mancuniens. Be a Rebel est la première composition originale dévoilée depuis Music Complete mais elle n’est pas synonyme de grand soir pour New Order, pêchant par sa structure monotone et des arrangements sans finesse. Aucun long-format n’est à ce stade annoncé par le groupe alors qu’une réédition de leur second album Power, Corruption & Lies est attendue à l’automne, 37 ans après la sortie de ce chef-d’œuvre et de l’emblématique Blue Monday.