Menu
Écouter le direct

“Living In A Ghost Town”, la bonne surprise des Rolling Stones

Publié lepar Ghislain Chantepie
Living In A Ghost Town | rollingstones.com
Living In A Ghost Town | rollingstones.com

Le totem du rock anglais prend le pouls du confinement en publiant son premier titre original depuis 2012.

Qui l’eût cru ? Alors que toute une jeune génération d’artistes, de chanteurs et de musiciens rivalise depuis des semaines de bonnes idées pour maintenir à distance le lien avec son public, ce sont les septuagénaires anglais des Rolling Stones qui font cette semaine le buzz dans un monde musical désormais franchement confiné.

Après avoir prêté main-forte samedi dernier au méga show caritatif One World: Together at Home (Un seul monde : ensemble à la maison) en y interprétant en live l’hymne You Can’t Always Get What You Want depuis leurs salons respectifs, c’est avec un morceau totalement original que Mick Jagger, Keith Richards, Ronnie Wood et Charlie Watts reviennent dès aujourd’hui sur le devant de la scène. 

Baptisé judicieusement Living In A Ghost Town, ce nouveau titre enregistré il y a quelques mois est la première composition originale du groupe depuis la sortie en 2012 du très rock Doom and Gloom. Depuis, les papys du rock avaient choisi la voie du blues avec la publication d’un disque de reprises en forme de retour aux sources pour un groupe dont le nom même est à l'origine tiré d’un titre de Muddy Waters.

En forme de référence on ne peut plus claire à l’actualité, Living In A Ghost Town est ainsi une belle surprise des stones grâce à un rock sans temps mort et qui ferraille parfois entre le dub et le blues. "Please let this be over, Stuck in a world without end", chante ainsi Mick Jagger d’une voix encore impressionnante et parfois patibulaire sur ce morceau dont certaines paroles ont été modifiées juste avant sa sortie pour coller plus encore à l’air du temps.