Menu
Écouter le direct

Le producteur Phil Spector est mort

Publié lepar Ghislain Chantepie
Phil Spector durant sa cérémonie d'introduction au Rock and Roll Hall of Fame en 1989 (Kevin Mazur/WireImage)
Phil Spector durant sa cérémonie d'introduction au Rock and Roll Hall of Fame en 1989 (Kevin Mazur/WireImage) ©Getty

L’ancien sorcier du son new-yorkais est mort en prison des suites du Covid-19 à l’âge de 81 ans.

C’est un pionnier qui vient de s’éteindre, une légende de studio dont la vie fut marquée par la lumière de la création comme par la noirceur du crime. Phil Spector est mort ce samedi à l’âge de 81 ans, ont indiqué aujourd’hui les autorités pénitentiaires californiennes dans un communiqué. D’après des médias américains, l’ancien producteur new-yorkais avait été diagnostiqué positif au Covid-19 il y a quelques semaines alors qu’il purgeait une peine de prison pour le meurtre de l'actrice Lana Clarkson qu’il avait abattu en 2003 dans son manoir de Los Angeles.

Considéré comme l’un des plus grands producteurs du XXe siècle, Spector avait mis au point dans les années 60 la technique dite du « mur de son » conférant aux enregistrements une profondeur unique pour l’époque. Dans cette décennie également marquée par l’émergence des girls bands, le New-Yorkais incarnait plus que d’autres la figure de l’éminence grise qui concourait à leur succès et fit du concept une véritable machine à tubes avec les célèbres Ronettes, les Crystals et d’autres encore.

Quelques années plus tard, après avoir notamment travaillé avec Ike & Tina Turner, Phil Spector atteint son acmé professionnelle en produisant en 1970 l’ultime album des Beatles Let It Be ou encore All Things Must Pass, troisième disque en solo de George Harrison, et jusqu’au Imagine de John Lennon l’année suivante. Il travaillera encore durant cette décennie avec d’autres artistes majeurs tels que les Ramones ou Leonard Cohen, sans toutefois retrouver son excellence passée.

Connu pour ses démons psychologiques, son goût des armes, et son comportement fantasque, Phil Spector connut une fin de vie déshonorante avec la découverte en 2003 du corps de l'actrice Lana Clarkson dans la demeure du producteur, à Alhambra, en Californie. A l'issue de deux procès, l'ancien sorcier du son avait été condamné en 2009 à une peine de 19 ans de réclusion qu'il purgeait depuis lors dans un pénitencier. Quatre ans plus tard, la chaine de télévision HBO adaptait à l’écran sa destinée paradoxale dans un téléfilm controversé avec dans le rôle-titre l’acteur Al Pacino.