Menu
Écouter le direct

"Le Livre des Merveilles", nouvelle inspiration vertigineuse de Chromb

Publié lepar Catherine Carette
Chromb -Judith Saurel
Chromb -Judith Saurel

Les vaillants conquérants nous embarquent dans leur épopée sauvage à la fois médiévale et futuriste.

Né en 2008 à Lyon, Chromb, issu de l’excitant collectif et label rock, noise, jazz et musiques improvisées « Dur et Doux », est un quatuor à l’énergie rock qui s'enrichit de la liberté et de l’imagination fertile du jazz. Après trois albums illustrés par le talentueux Benjamin Flao, leur quatrième opus s'inspire du recueil de Gervais de Tilbury, nommé Le Livre des Merveilles, Divertissement pour un Empereur. L'écrivain, chevalier, homme de loi, « premier folkloriste du Moyen-Âge » y décrivait scientifiquement, chevaliers fantômes, loup-garous, fées et autres créatures fantastiques, qu'il disait vrais.

L’univers fantasmagorique du quartet, qui n’a que faire des étiquettes, nous aspire vers des paysages singuliers et envoûtants à l'architecture fantasque. "La musique que l’on fait est la plus personnelle possible, nous dit Antoine Mermet. Faire ensemble c’est bien plus important que de savoir dans quel bac de disques ça se trouve".

Lauréats Jazz Migration en  2015, Chromb joue tout autant sur les scènes jazz que sur celles dédiées aux musiques amplifiées, alternatives ou encore dans l’ambiance underground des squats européens. Léo Dumont (batterie), Camille Durieux (claviers, chant), Lucas Hercberg (basse, effets, chant) et Antoine Mermet (sax alto, synthé, chant), nourris de leurs autres formations (Des Fourmis dans les Mains, Kouma, L'Etrangleuse, Mona, Pixvae, Polymorphie, Rien Faire, Saint Sadrill, The Very Big Experimental Toubefri Orchestra), citent quelques autres influences comme l'icône "rock" de la musique expérimentale The Residents, "pour l’esprit délirant", dit Antoine Mermet. 

Car il faut toujours avancer, ne pas rester cantonner dans sa petite chapelle. 

Citons aussi toutes les formes de musiques improvisées ou expérimentales et l’œuvre foisonnante du très prolifique John Zorn, "pour le rapport à l’écriture très précise qui peut côtoyer des moments de grande liberté", nous dit Antoine. "Et on est tous ultra fans de Gilles Poizat qu’on admire beaucoup". Le rock progressif de Soft Machine fait partie des références, ajoute le bassiste, "des trucs bien barrés quoi !"

Chromb - Judith Saurel
Chromb - Judith Saurel

On aime la musique intemporelle, tantôt bruitiste, tantôt lunaire de ce Livre des Merveilles : "Pour nous c'est encore un renouvellement. Cet album, on l'a fait assez vite et on s'est vraiment amusé. De chansons bizarres en sons surprenants, les morceaux n'ont pas l'air comme ça, mais ils contiennent pas mal d'humour !" Si l'album est disponible en version numérique depuis le 27 mars, la sortie des vinyls est, elle, repoussée en juin 2020.