Menu
Écouter le direct

La pop-folk magnétique de Foxwarren

Publié lepar Guillaume Schnee
Foxwarren / Chris Graham
Foxwarren / Chris Graham ©Autre

Après dix ans de gestation, le premier album du quatuor d'Andy Shauf et de ses amis canadien vient de sortir sur Anti-Records et est en écoute intégrale ici.

Orfèvre mélodique influencé par Paul Simon, Elliott Smith ou Sufjan Stevens, Andy Shauf  est déjà passé maître dans l'art subtil de produire une indie folk orchestrale à la fois marquée par les 70's et les sonorités contemporaines. Le Canadien a quitté ses terres natales de la région de Saskatchewan pour développer ses projets solo avec un premier album Darker Days  suivi trois ans plus tard par The Bearer Of Bad News  avant de nous bluffer en 2016 avec The Party, un sommet de balades pop folk intimistes aux arrangements somptueux de cuivres et de cordes. En cette fin d'année le surdoué est de retour avec Foxwarren, un side-project né il y a dix ans et composé de ses amis d'enfance Dallas Bryson (guitare), Darryl Kissick (basse) et Avery Kissick (batterie).

Né il y a dix ans autour d'un amour commun de la musique de The Band et Paul Simon, le quatuor d'étudiants a dû attendre qu'Andy Shauf se libère de ses aventures solo avant de pouvoir se réunir à nouveau à Regina, dans le Saskatchewan rural et dans la ferme des parents Kissicks. Le résultat est saisissant ! Dix pépites suaves et chaleureuses sublimées par le chant rêveur et mélancolique de Shauf où s'entremêlent dans une parfaite harmonie pop-folk délicate, indie folk orchestrale, krautrock rustique et soft rock aux mélodies aériennes et enivrantes.