Menu
Écouter le direct

La cassette audio vient de perdre son créateur

Publié lepar Ghislain Chantepie
Près de 100 milliards de cassettes ont été vendues dans le monde | Moment Mobile ED
Près de 100 milliards de cassettes ont été vendues dans le monde | Moment Mobile ED ©Getty

L’ingénieur néerlandais Lou Ottens à l’origine de la fameuse bande magnétique vient de s'éteindre à l’âge de 94 ans.

C’est un visionnaire anonyme qui vient de disparaitre, laissant derrière lui quelques-unes des plus grandes révolutions de l’histoire de la musique enregistrée. Lou Ottens est décédé le weekend dernier à l’âge de 94 ans aux Pays-Bas, après avoir consacré toute sa vie au développement de technologies qui ont véritablement changé le monde de l’audio domestique.

Né en 1926, Ottens a rejoint le groupe Philips dès 1952 et y a accompli toute sa (longue) carrière. C’est au sein de la branche audio du géant électronique néerlandais qu’il développa ainsi avec son équipe le premier enregistreur portatif en 1958, avant de breveter cinq ans plus tard la fameuse cassette audio ou « Compact Cassette » selon la désignation officielle choisie par la marque. 

Alors que des modèles de magnétophones à bande magnétique existaient déjà à l’époque, c’est bien la concentration du support au sein d’une petite cartouche en plastique qui fit le succès planétaire de cette géniale invention dans les années qui suivirent. Sa facilité d’utilisation et son caractère compact permirent ainsi à la cassette de s’imposer comme un standard sur l'ensemble des postes domestiques mobiles, l’autoradio d’abord puis bien sûr au sein des baladeurs portables dont le célèbre « Walkman » du Japonais Sony.

Avec une production estimée à près de 100 milliards de cassettes, la petite bande magnétique a ensuite traversé les décennies survivant bien longtemps à l’arrivée du disque compact et autre mini-disc, avant de céder définitivement la place au début de ce siècle aux nouveaux formats numériques. A l’instar de la VHS pour l’image, et malgré le développement de fonctionnalités utiles tel que l’auto-reverse, la nature même de la bande magnétique avec sa qualité audio limitée et sa dégradation progressive ont finalement sonné le glas du support.

Lou Ottens, pourtant, fut également d'une des grandes aventures suivantes en jouant un rôle clef en qualité de directeur technique chez Philips dans la conception du CD à la fin des années 70, là encore en association avec le géant Sony. En forme d’hommage anonyme à sa création, un léger revival autour de la cassette audio s’est manifesté ces dernières années, avivé par le succès – bien réel celui-là – des retrouvailles avec le disque vinyle porté par tous les passionnés du format analogique.