Menu
Écouter le direct

Keith Richards à la guitare du prochain Star Wars

Publié lepar FIP.fr
Keith en mode hyper-espace à Glastonbury en 2013 | Ian Gavan/Getty
Keith en mode hyper-espace à Glastonbury en 2013 | Ian Gavan/Getty ©Autre

Keef ferait un caméo remarqué dans le neuvième épisode du space-opera de George Lucas.

Un Stormtrooper ? Un Sith ? Ou un chasseur de primes ? On l'imaginerait assez facilement en contrebandier, mais une chose est sûre, Keith Richards ne sera pas l’un des Derniers Jedi du nouvel épisode de Star Wars au titre encore inconnu, et dont la sortie a été repoussée au mois de décembre prochain. A défaut de sauver la Galaxie, le guitariste des Rolling Stones âgé de 75 ans est pourtant bien pressenti pour tenir un rôle dans le film de J. J. Abrams dont le tournage vient de s'achever le mois dernier, et alors que ses compatriotes les princes William et Harry avaient déjà endossé discrètement les couleur du Premier Ordre dans l'épisode précédent.

L’acteur et musicien Oscar Isaac qui interprète le pilote Poe Dameron dans le film a vendu la mèche au cours d’une interview ce weekend à la TV américaine, exprimant son « bonheur d’avoir pu jouer aux côtés de Keith Richards, le premier des rebelles », laissant même planer des aspects musicaux à cette participation. Aucun commentaire pour l’instant du guitariste qui vient justement de sortir un album solo, mais dont la tournée avec les Rolling Stones vient d'être reportée pour cause d'ennuis de santé de son comparse Mick Jagger. Rappelons que Keith Richards est surtout connu au cinéma pour avoir pris il y a quelques années les traits du capitaine Teague Sparrow, le père de Jack Sparrow dans la saga Pirates des Caraïbes, un rôle sur mesure pour celui dont Johnny Depp a toujours expliqué qu'il avait influencé fortement son personnage.

Quelques mois avant sa disparition tragique en décembre 2016, l’héroïne de la série Carrie Fisher avait révélé lors d'une séance de questions-réponses qu’elle s’était saoulée avec les Rolling Stones deux heures seulement avant le tournage d'une scène cruciale de L’Empire Contre-attaque, se souvenant alors de « l’inexpression » de Charlie Watt et désignant le batteur comme « le Dark Vador des Rolling Stones ».

Questionné sur Twitter, George Lucas, resté proche du groupe depuis le tournage du tragique concert d’Altamont il y a 50 ans, a déclaré amer : « Qui sait, cela sauvera peut-être ce navet ! »