Menu
Écouter le direct

"Japanese Girl" trésor de la scène tokyoïte des 70s

Publié lepar Guillaume Schnee
Akiko Yano / We Want Sounds
Akiko Yano / We Want Sounds ©Autre

Saint Graal pour tous les amateurs de pop nipponne, le premier album de Akiko Yano est enfin réédité.

Après avoir exhumé le trésor groove Jaye P. Morgan , le label WeWantSounds nous permet de découvrir les débuts de Akiko Yano, une des grandes créatrices de la musique nipponne en rééditant son premier album Japanese Girl. Datant de 1976, cette pépite, jamais sortie en France, est l'illustration des talents de compositrice de cette pianiste qui a très tôt réussi à mêler les musiques traditionnelles de son pays aux idiomes jazz, folk et rock.

Un tour de force symbolisé par cette première oeuvre dont la première face a été enregistrée avec le groupe californien Little Feat. La légende raconte que les musiciens trouvèrent le rythme des compositions de Yano si complexe qu’ils renoncèrent à une partie de leurs cachets. La session marque les esprits, Lowell George comparera Yano à Stevie Wonder. Le slow funk made in Nouvelle-Orléans de Little Feat fait des merveilles au contact des mélodies de Yano, comme peut en témoigner Funamachi-uta Part 2 :

Débarqué à 15 ans à Tokyo pour devenir musicienne, Akiko Suzuki, son nom de jeune fille, est vite repérée au club de jazz Rob Roy et grave un single avec le groupe Zariba avant d'enregistrer le titre Oinaru Shiino-ki avec le bassiste Haruomi Hosono et le batteur Tatsuo Hayashi. Sur la face japonaise de son premier album la pop de l'artiste atteint des sommets avec l'utilisation de flûte traversière Shinobue, le Koto ou le tambour à main Tsuzumi, joué sur Hekoriputaa par le percussionniste de légende Kisaku Katada et qualifié de trésor national vivant par l'État japonais.

Akiko Yano © Photo Midi Inc.
Akiko Yano © Photo Midi Inc. ©Autre

Dans les années 90, Akiko Yano s'installe aux Etats-Unis avec son nouveau mari le compositeur Ryūichi Sakamoto. Explorant sans cesse de nouveaux territoires la musicienne virtuose et exubérante a joué avec des artistes comme Pat Metheny, The Chieftains, Yellow Magic Orchestra, Mick Karn, Charlie Haden, Peter Erskine… En 2018, le label WeWantSounds rééditait déjà son album Tadaima.

Akiko Yano couv Japanese Girl
Akiko Yano couv Japanese Girl ©Autre