Menu
Écouter le direct

The Jaded Hurts Club reprend "Reach Out I’ll Be There"

Publié lepar Guillaume Schnee
The Jaded Hurts Club
The Jaded Hurts Club

En prélude à son album "You’ve Always Been Her", le supergroupe de Miles Kane, Nic Cester, Graham Coxon et Matt Bellamy dévoile une version rock du tube soul de The Four Tops.

Fondé il y a trois ans par Jamie Davis, The Jaded Hurts Club s'est donné pour mission de faire revivre les tubes des Beatles, des productions old school du rock de la pop et de la soul en prônant les scènes underground et les concerts caritatifs. Après l'album Live at the 100 Club, Matt Bellamy (Muse), Graham Coxon (Blur), Miles Kane (The Last Shadow Puppets), Nic Cester (Jet), Sean Payne (The Zutons) ont commencé à dévoiler les premiers titres de leur album studio You’ve Always Been Here avec les covers de Nobody But Me, du groupe The Human Beinz de 1967 puis This Love Starved Heart Of Mine (It’s Killing Me) de Marvin Gaye.

Troisième extrait de cet album produit par Bellamy et attendu le 2 octobre, Reach Out I’ll Be There véritable tube soul interprété par la formation de Détroit The Four Tops en 1966 et déjà repris par Diana Ross, Gloria Gaynor, Claude François (J'attendrai) ou Sylvie Vartan. Accompagnée d'un clip en noir et blanc cette version rock enjouée du classique de la Motown s'inscrit dans la collection de ces reprises qui fleurent bon les 60's et les 70's : We’ll Meet Again de Vera Lynn, Have Love Will Travel de The Sonics, Long And Lonesome Road de Shocking Blue, I Put A Spell On You de Screamin' Jay Hawkins, Money de Pink Floyd, When Love Is Gone de The Isley Brothers, Love’s Gone Bad de Chris Clark et Fever de Little Willie John ou Peggy Lee.

Comme le jazz, qui réinvente souvent de vieilles chansons, The Jaded Hearts Club entretient la tradition de groupes comme The Beatles et The Rolling Stones qui ont pris de grands standards de blues et de soul pour les réenregistrer dans un style plus moderne. (Matt Bellamy au NME)