Menu
Écouter le direct

Ginger Baker, légendaire batteur de Cream, est mort

Publié lepar FIP.fr avec AFP
Ginger BAKER sur scène avec Cream à Londres le 13 août 1967 | Ivan Keeman/Redferns
Ginger BAKER sur scène avec Cream à Londres le 13 août 1967 | Ivan Keeman/Redferns ©Getty

Le maitre des baguettes anglais vient de disparaitre ce dimanche à l’âge de 80 ans.

Avec Charlie Watts et Mitch Michell, il fut sûrement l’un des plus grands batteurs britanniques de l’histoire du rock. Mais Ginger Baker n’est plus, ont annoncé ses proches ce dimanche sur son compte Twitter dans un court message : « Nous sommes très tristes d'annoncer que Ginger est décédé paisiblement à l'hôpital ce matin. Merci à tout le monde pour vos gentils mots ces dernières semaines »

Né à Lewisham, un quartier du sud-ouest de Londres, en 1939, ce musicien, après avoir failli embrasser une carrière de cycliste, fait ses premières armes dans le milieu d'un jazz britannique qui s'ouvre alors au rhythm'n blues. Puis début des années 60, Ginger Baker joue au sein du collectif Graham Bond Organisation comprenant notamment Graham Bond et Jack Bruce. C'est avec ce dernier qu'il rejoint Eric Clapton pour fonder en 1966 le supergroupe Cream aux influences blues, jazz et rock psychédélique. 

Plus tard, Clapton et Baker formeront Blind Faith, un autre groupe de blues rock. Viendront ensuite les groupes de fusion jazz-rock Ginger Baker's Air Force et Baker Gurvitz Army. Par son background jazz et son utilisation des percussions et des rythmes africains, Ginger Baker a profondément enrichi l'art de la percussion dans le rock et a influencé des artistes aussi divers que Billy Cobham, Peter Criss, Bill Ward, Ian Paice, Alex Van Halen, Nick Mason, John Bonham ou Chad Smith.

En 1970, Ginger Baker rejoint Guy Warren au Ghana puis pars au Nigeria retrouver son ami le maître de l'afrobeat Fela Kuti qu'il a rencontré à Londres alors que ce dernier jouait encore de la trompette. Il restera à Lagos jusqu'en 1976, et sera l'un des premiers artiste anglais à jouer et enregistrer avec des artistes africains. En 1971 sort "Fela Ransome-Kuti and Africa 70 with Ginger Baker : Live" et en 1972 "Stratavarious" avec son groupe d'Afro-rock Ginger Baker & Salt composé de Fela Ransome-Kuti, Guy Warren, Bob Tench, Sandra Izsadore, JK Braimah...

Bien que surtout connu pour son rôle dans le rock et ses aventures africaines, Baker se revendiqua comme étant un batteur de jazz. Influencé par Max Roach, Philly Joe Jones, Art Blakey ou Elvin Jones, il débuta à la fin des années 50 sur la scène jazz londonienne et développe son phrasé énergique qu'on pouvait encore entendre sur Why?, son dernier album solo publié en 2014.

C'est avec son groupe Jazz Confusion Quartet qu'il avait signé cette nouvelle fusion parfaite entre le jazz et les rythmes africains. Accompagné de Pee Wee Ellis au saxophone ténor (JB'S), d' Alec Dankworth à la basse et de Abbas Dodoo aux percussions africaines, Ginger Baker dévoilait alors à 75 ans plusieurs compositions originales tout en revisitant la musique de Ron Miles, Wayne Shorter et Sonny Rollins.