Menu
Écouter le direct

Rodrigo Amarante évoque la magie de l'écriture dans le clip "Maré"

Publié lepar Guillaume Schnee
Rodrigo Amarante / Julia Brokaw
Rodrigo Amarante / Julia Brokaw

Huit ans après "Cavalo", l'artiste brésilien annonce l'album "Drama" et signe un premier clip fantaisiste sur fond de mélodie pop folk poétique et rêveuse.

Héritier spirituel de Caetano Veloso, le songwriter et guitariste de Rio a baigné dans l'univers de la samba mais c'est bien dans le rock qu'il s'est d'abord plongé avec des groupes comme Los Hermanos, Little Joy, avec Fabrizio Morett des Strokes et Binki Shapiro. Après une aventure au sein du turbulent big band Orquestra Imperial ou aux côtés de l'américain Devendra Banhart, Rodrigo Amarante nous présentait en 2014 son premier album solo, Cavalo, véritable bijou de folk acoustique et doucement mélodique sublimée par de joyeux bidouillages pop et électros.

Comme pour donner un peu de couleurs à un été qui s'annonce encore bien étrange, le Carioca désormais installé à Los Angeles vient d'annoncer la sortie de sa deuxième œuvre, Drama, pour le 16 juillet via Polyvinyl. Le musicien nous livre une première ballade somptueuse, Maré, un titre sur ce destin que l'on façonne inspiré par le proverbe a maré que leva é a maré que traz ("Ce que la marée amène, la marée emporte") :

"C'est relaxant d'abandonner l'illusion de vraisemblance et de faire émerger la confusion et la contradiction de ce avec quoi je dois travailler, ces contes, ces souvenirs" explique l'auteur de Tuyo, titre générique de la fameuse série Narcos. Rodrigo Amarante joue avec les couleurs musicales et les tempos tout en glissant sous ses mélodies joyeuses des textes profonds et poétiques. 

À propos du clip fantasque de Maré qu'il a réalisé l'artiste rajoute "Cette vidéo est à propos de l’écriture de cette chanson, ou n’importe quelle chanson, pas à propos de la chanson en elle-même. C’est une représentation du processus d’écriture, un éclairage sur le travail que représente la magie de l’écriture, ce qui revient à ce qui façonne mon propre destin, mes souhaits et mes envies, ce dont parle la chanson. Je dis magie parce qu’il y a un élément imprévisible dans l’écriture, mais ça reste une activité mentale : il y a du drame."