Menu
Écouter le direct

Rhiannon Giddens et Francesco Turrisi se retrouvent sur "Calling Me Home"

Publié lepar Guillaume Schnee
Rhiannon Giddens et Francesco Turrisi / Photo Karen Cox
Rhiannon Giddens et Francesco Turrisi / Photo Karen Cox

Deux ans après "There Is No Other", la chanteuse-violoniste américaine et le multi-instrumentiste italien puisent leur inspiration dans le répertoire folk traditionnel de leurs pays respectifs pour un album majestueux.

L'artiste de Caroline du Nord Rhiannon Giddens a étudié le chant lyrique avant d'explorer toutes les facettes et les origines métisses de la musique folklorique américaine que ce soit avec le string band Carolina Chocolate Drops, avec le supergroupe folk Our Native Daughters ou récemment avec Ben Haper. En 2019 la banjoïste et violoniste s'associaient au multi-instrumentiste et jazzman italien Francesco Turrisi pour explorer la façon dont les sons et les rythmes d'Afrique et du monde arabe se rattachent aux musiques traditionnelles de l'Europe et de l'Amérique. Dans un élan cathartique et créatif les deux artistes, installés à Dublin, se sont réunis pendant le confinement dans une ferme pour graver l'album Calling Me Home attendu le 9 avril sur Nonesuch Records.

Pour ce nouveau voyage folk intérieur et émotionnel, le duo d'expatriés exprime son mal du pays, trouvant son réconfort dans la réinterprétation collective de la musique de leurs pays d'origine et adoptifs d'Amérique, d'Italie et d'Irlande. Douze ballades anciennes et nouvelles, où le ballet harmonieux du banjo, de l'accordéon, du violoncelle ou des tambours sur cadre est sublimé par le chant intense de Giddens, rejoint parfois par le guitariste congolais Niwel Tsumbu et le musicien traditionnel irlandais Emer Mayock à la flûte.

Rhiannon Giddens et Francesco Turrisi album "Calling Me Home"
Rhiannon Giddens et Francesco Turrisi album "Calling Me Home"

They're Calling Me Home propose plusieurs chansons traditionnelles que Giddens n'a pas jouées depuis des années, y compris certaines des premières pièces anciennes qu'elle ait jamais apprises : I Shall Not Be Moved, Black As Crow (Dearest Dear) ou Waterbound. L'intrépide duo folk reprend également une nouvelle chanson que Giddens a écrite, Avalon, ainsi qu'une berceuse italienne, Nenna Nenna, que Turrisi avait l'habitude de chanter à sa petite fille. S'ajoutent aussi au répertoire deux chansons connues sur la mort : Amazing Grace et O Death ainsi que Calling Me Home, écrite par la pionnière de la musique folk Alice Gerrard dont Giddens dit "Certaines personnes savent comment puiser dans une tradition et une émotion si profondes que cela ressemble à une chanson qui a toujours existé, Alice Gerrard est une de ces raretés".