Menu
Écouter le direct

Neil Young se niche au sommet des Rocheuses avec son Crazy Horse

Publié lepar Guillaume Cohonner
Neil Young en concert à East Troy le 21 septembre 2019. Crédits : Gary Miller
Neil Young en concert à East Troy le 21 septembre 2019. Crédits : Gary Miller ©Getty

Le loner et son groupe signent un album à la fois intime et brut de décoffrage, enregistré dans une grange isolée du Colorado une nuit de pleine lune.

Alors qu’il continue régulièrement de ressortir des archives avec son fils Zeke (on se souvient de Homegrown en 2020, album magistral enregistré dans les seventies ou encore des lives comme celui du Carnegie Hall de 1970 sorti il y a quelques mois), l’infatigable Neil Young, 76 ans, continue d'enregistrer de nouveaux albums.

Deux ans après Colorado, le Canadien s'est une fois de plus entouré de son Crazy Horse pour donner naissance à ce quarante et unième album. Côté musique, rien de nouveau sous le soleil, Neil YOung se tient à ce qu'il sait faire de mieux : alterner des balades folk à des décharges de rock sonique, exercice de style et marque de fabrique qui l'avaient porté au rang d’icône par la génération grunge dans les années 90.

Pour la petite histoire, Neil Young aurait enregistré Barn coupé du monde une nuit de pleine Lune dans une grange des Rocheuses. Légende ou non, l'authenticité célèbre des compositions du musicien et de son groupe sont là. Et force est de constater que plus les années passent, plus sa voix se fait poignante. Album à la fois introspectif et universel, Neil Young y évoque ses blessures d'enfance comme le divorce de ses parents sur Heading West et s'interroge sur l'héritage que l'on donne aux futurs générations sur Human Race. Le loner risque encore de faire parler de lui en 2022 : il fêtera les 50 ans de chef d'œuvre, Harvest, considéré comme beaucoup comme son apogée artistique.

Neil Young & Crazy Horse – Barn est sorti le 13 décembre.