Menu
Écouter le direct

Le printemps imaginaire de Bibio

Publié lepar Ghislain Chantepie
Stephen Wilkinson aka Bibio | Warp Records
Stephen Wilkinson aka Bibio | Warp Records

Le producteur anglais revient avec "Sleep On The Wing", une nouvelle évasion de folk sylvestre.

A la lisière du Pays de Galles, les Midlands de l’ouest de l’Angleterre forment une région verdoyante marquée par une large ceinture rurale préservée de l’urbanisation. C’est non loin de ce paysage sylvestre qu’a grandi Stephen Wilkinson alias Bibio, ce producteur anglais connu pour son talent à conjuguer ses guitares à des arrangements électroniques de toute beauté.

C’est sur la ligne de crête d’un folktronica mêlant pop lo-fi et expérimentations sonores qu’a ainsi gambadé Bibio depuis son chef-d’œuvre Ambivalent Avenue, publié il y a déjà 10 ans. Et après un détour tenté dans les profondeurs de l’ambient sur son album Phantom Brickworks, l’Anglais revenait doublement aux sources l’an dernier avec Ribbons, un long-format à la douceur nostalgique accueilli de nouveau par le label Warp.

C’est bien la suite de cette évasion naturelle que Bibio amorce aujourd’hui avec Sleep On The Wing, le premier extrait d’un nouvel EP attendu au mois de juin. De nouveau ici, le musicien puise dans les cordes des violons et des mandolines pour offrir à cette ballade imaginaire une forme de beauté organique, à laquelle il conjugue une voix toujours céleste. Dans ces West Midlands où naquit aussi William Shakespeare, le joli clip de Sleep On The Wing nous conte l’exode infini d’un martinet vers une flore printanière, faite de pâturages, de prairies et de rivières. Planant.