Menu
Écouter le direct

Hommage en playlist : John Prine (1946 - 2020)

Publié lepar Guillaume Schnee
John Prine en 1975 / Tom Hill/WireImage/Getty
John Prine en 1975 / Tom Hill/WireImage/Getty ©Getty

Une plongée en musique dans l’œuvre du légendaire songwriter country folk emporté le 7 avril par le Covid-19 à l'âge de 73 ans.

Il était l'auteur préféré de Johnny Cash, un "véritable trésor national" pour Bruce Springsteen, Bob Dylan a déclaré un jour «Les chansons de Prine, c'est de l'existentialisme proustien pur». Surnommé le Mark Twain des songwriters, John Prine préférait simplement dire qu'écrire avait été la seule chose qu'il avait jamais su faire. Une chose est sûre : avec sa disparition l'Amérique perd l'un de ses grands poètes folk, countryman du Midwest et chroniqueur des gens ordinaires, du désastre, de l'amour et des regrets qu'il traitait souvent avec empathie et humour dans ses ballades.

Lauréat d’un Grammy Award, intronisé au Songwriters Hall of Fame, le guitariste, né en 1946 à Maywood dans la banlieue de Chicago, a écrit des chansons pendant plus de 50 ans, reprises par les plus grands de Johnny Cash à Joan Baez en passant par Bonnie Raitt, Bette Midler, les Everly Brothers ou Robert Plant. John Prine avait su moderniser l'Americana, avait survécu à deux cancers et sorti un ultime album en 2018 The Tree of Forgiveness, avant d'être emporté à 73 ans par le Covid-19. En forme d'hommage, voici quelques grandes chansons de John Prine à redécouvrir ainsi que plusieurs reprises dans cette playlist :

J’aime raconter la vie de gens ordinaires dans mes chansons, avec leurs joies et leurs peines. Par exemple, une partie de pêche à la mouche dans le Kentucky ou ailleurs m’intéressera toujours davantage que la réussite d’un loup de Wall Street. (John Prine au magazine Rolling Stone)