Menu
Écouter le direct

La pop-folk magnétique d’Ane Brun

Publié lepar Catherine Carette
Ane Brun - Photo de Thomas Klementsson
Ane Brun - Photo de Thomas Klementsson

La Norvégienne sort “How Beauty Holds The Hands Of Sorrow”, un nouvel album chargé en émotion.

Un mois après la sortie d'un disque dreampop After The Great Storm, Ane Brun présente déjà le très intime How beauty Holds The Hand Of Sorrow. Prévues pour être assemblées, les dix-huit compositions furent finalement séparées en deux disques. Les thèmes tournent autour des grandes questions de la vie, des inquiétudes sur l’état du monde, des luttes intérieures, de l’amour et du deuil. La musique imagée aux arrangements subtils de ce second opus, moins électronique mais tout aussi pénétrante que le premier, nous convoque au coin du feu après nous avoir fait parcourir les paysages saisissants du Grand Nord. Il y a comme une mélancolie dans cette voix claire portant une légère brisure : 

L’auteure-compositrice-interprète norvégienne, patronne de son propre label Balloon Ranger Recordings, vit en Suède à Stockholm. Elle a grandi en écoutant Miles Davis, Charles Mingus, John Coltrane, Herbie Hancock... Après avoir chanté dans les rues des reprises de Ben Harper, Ani DiFranco, Joni Mitchell... 

Ane Brun a enregistré neuf albums studios dont Changing of the Seasons (2008), arrangé par Valgeir Sigurðsson, ancien complice de Björk ou When I'm Free (2015) qui lui a valu son grand succès en Suède et dans sa Norvège natale. En 2016, le décès de son père mettant son désir de création en veilleuse, elle publie Leave Me Breathless, un album de reprises de chansons romantiques. Ce n’est qu’en 2019, qu’elle s'est remise à écrire.