Menu
Écouter le direct

José González sublime sa poésie folk sur "Local Valley"

Publié lepar Guillaume Schnee
José González / Photo Olle Kirchmeier
José González / Photo Olle Kirchmeier

Six ans après "Vestiges & Claws", le songwriter suédois revient avec ses mélodies folk chaleureuses et sa poésie humaniste sur un quatrième album enchanteur.

José González prend son temps pour écrire et composer, peut-être est-ce la recette d'une discographie sans faute. Seulement trois albums en solo et deux avec son groupe d'amis, Junip, depuis ses débuts en 2003 et pourtant l'annonce d'un nouveau projet est pour nous une promesse de félicité musicale et de douceur folk universelle. Signé sur City Slang, l'album Local Valley a été enregistré dans le studio de l'artiste installé dans sa résidence d’été au nord de Göteborg, un environnement paisible qui vit naître les treize nouvelles balades du songwriter né à Göteborg de parents argentins.

Toujours en quête de spiritualité, l'artiste jette son regard sur le monde comme il compose sa musique, avec douceur, humilité et humanité. Sa voix chaleureuse vous enveloppe au gré d'orchestrations folk rêveuses et d'harmonies tendres guidées par sa guitare espagnole habilement pincée et des rythmes venus parfois d'Afrique comme sur Head On, inspiré par une jam session à Göteborg avec l'artiste nigérien Bombino. Sur ce voyage moins introspectif que précédemment, l'artiste se connecte à son héritage en chantant pour la première fois en espagnol, la langue maternelle de sa famille argentine. Il enrichit aussi son spectre musical en utilisant finement une boîte à rythmes sur quelques chansons. 

"Mon album est plus tourné vers l'extérieur que mes premiers travaux, mais pas moins personnel. Au contraire, je suis plus à l'aise que jamais pour dire que cet album est mon reflet et celui de mes pensées du moment." explique José González.

José González est en concert le 5 novembre au Trianon à Paris.