Menu
Écouter le direct

"As I Grew Older, Dreamer", titre inédit poignant de Leyla McCalla

Publié lepar Guillaume Schnee
Leyla McCalla / Photo Rush Jagoe
Leyla McCalla / Photo Rush Jagoe

Le prestigieux Smithsonian Folkways Recordings réédite le premier album de la violoncelliste-chanteuse sorti en 2014, "Vari-Colored Songs", un manifeste humaniste et anti-raciste inspiré par le poète Langston Hughes.

Chanteuse et multi-instrumentiste, née à New York, Leyla McCalla a rejoint les terres métisses de La Nouvelle-Orléans en 2010. L'artiste y a retrouvé ses racines haïtiennes et a développé sa vision poétique et militante de traditions musicales entrelacées qui rayonnent avec puissance sur son dernier album The Capitalist Blues sorti il y a deux ans. Dans une actualité américaine marquée par la montée des pensées extrémistes des suprémacistes blancs, le Smithsonian Institute qui lutte pour la diversité culturelle et la compréhension mutuelle entre les peuples, a décidé de rééditer le premier album de la chanteuse-violoncelliste Vari-Colored Songs dont est tiré l'inédit As I Grew Older / Dreamer :

"Toutes ces chansons sont des manifestes de ma vie en tant que femme noire, haïtienne-américaine et fille d'immigrants haïtiens, et un hommage à l'humanité et à l'esprit créatif de Langston Hughes" annonce Leyla McCalla.  Outre des compositions originales et des chansons folkloriques haïtiennes et cajun, l'artiste illustre en musique son indispensable travail de mémoire avec une collection d’arrangements musicaux de poèmes de Langston Hughes, poète et romancier new yorkais influant au sein de la Harlem Renaissance, ce mouvement de renouveau de la culture afro-américaine de l'Entre-deux-guerres. 

Pour celui qui collabora plus tard avec Charles Mingus, "la musique noire n’est pas qu’un simple amusement; c'est une poétique et un ensemble de choix artistiques cohérents". Leyla McCalla se saisit avec grâce et intensité des poèmes de Hughes qui célèbrent la culture noire et les contributions des Noirs à la vie américaine.

Leyla McCalla perpétue actuellement son hommage aux souffrances et à la résistance des femmes noires au cours de l’histoire américaine avec le combo folk Our Native Daughters où elle a retrouvé la complice de ses débuts au sein du groupe Carolina Chocolate Drops, Rhiannon Giddens, ainsi qu'Allison Russell de Birds of Chicago et l'artiste country-blues du Tennessee Amythyst Kiah.