Menu
Écouter le direct

Holy Hive signe un deuxième voyage folk soul méditatif

Publié lepar Guillaume Schnee
Homer Steinweiss et Paul Spring - Holy Hive / Photo Joseph Cochran
Homer Steinweiss et Paul Spring - Holy Hive / Photo Joseph Cochran

Un an après le lumineux "Float Back To You", le trio de Brooklyn enrichit son univers sonore subtil avec une nouvelle collection de ballades rêveuses et mélodieuses.

C'est au Minnesota qu'est né le projet Holy Hive avec la rencontre improbable entre deux mondes, celui du batteur Homer Steinweiss compagnon de route de Sharon Jones, sideman de Lady Gaga ou Amy Winehouse et du songwriter folk à la voix de falsetto Paul Spring. Un duo, complété par le bassiste Joe Harrison, qui mêle dans des ballades enchanteresses l'âme soul à la poésie folk du Midwest et réussit à transmettre lyriquement l'abstrait et le complexe de manière poétique. Après le succès du premier album Float Back To You, le combo s'est réuni dans un premier temps en Californie, puis a travaillé à distance avant de pouvoir graver un deuxième album homonyme attendu le 24 septembre sur le label new-yorkais Big Crown Records.

A l'image de la ballade langoureuse I Don’t Envy Yesterdays, écrite dans le désert de la vallée de Yucca et abordant la question du temps et de la condition humaine, Holy Hive a travaillé sur de nouvelles influences musicales mais surtout a préféré des thèmes plus personnels et introspectifs. "Nous accordons la plus haute importance à avoir des paroles qui signifient quelque chose pour nous', explique Homer Steinweiss avant de rajouter "Beaucoup de chansons du premier album étaient amusantes, mais pouvaient être un peu superficielles. Sur cet album, nous voulions écrire davantage sur la vie".