Menu
Écouter le direct

Bill Callahan revient avec "Gold Record"

Publié lepar FIP.fr
Bill Callahan  / Photo Hanly Banks Callahan
Bill Callahan / Photo Hanly Banks Callahan

Le songwriter américain présente sur son nouvel album une collection de ballades humanistes et poétiques majestueuses.

Pendant près de trente ans, le songwriter originaire de Silver Spring a délivré de sa belle voix grave son americana mélancolique et caustique sous son propre nom ou sous l'alias Smog. Une écriture cathartique pour cet artiste tourmenté et désabusé qui après six ans de silence sortait l'an dernier Shepherd in a Sheepskin Vest, un seizième album en forme de chronique quotidienne complexe et magnifique d'une vie plus sereine après la rencontre de l'amour et une paternité récente. Installé à Austin, au Texas, l'auteur n'a pas tardé à se pencher sur l'écriture de sa nouvelle oeuvre Gold Record attendue le 4 septembre mais dont il a décidé d'en dévoiler un titre chaque lundi pendant neuf semaines.

Après Pigeons, un hommage rêveur à Johnny Cash et à Leonard Cohen, puis Another Song « un blues de travailleur allégé par un peu d'amour l'après-midi », Bill Callahan a publié 35, le troisième extrait poétique de cet album à la beauté lunaire. Avec sa voix de baryton qui vous transperce et vous berce, le chanteur se glisse dans la peau de ses personnages : un chauffeur de limousine, une personne derrière son poste de télévision, un prétendant, un homme dans une voiture en panne, un lecteur de livres, un superfan de Ry Cooder ou un vagabond. Une série de portraits humanistes renversants où l'amour est palpable et qui prennent vie aux sons des guitares de Matt Kinsey, de la basse de Jaime Zurverza enregistrés en une prise et des percussions, cuivres et synthés rajoutés en overdub.

L'album "Gold Record" sort le 4 septembre sur le label Drag City.