Menu
Écouter le direct

Entre rêve et réalité, Piers Faccini dévoile "Could Have Been You"

Publié lepar Catherine Carette
Piers Faccini - Mr Cup - sept 2019
Piers Faccini - Mr Cup - sept 2019

Le nouveau clip du chanteur franco-italien nous embarque dans un conte allégorique extrait de sa collection "Hear My Voice".

Dans sa nouvelle vidéo filmée en 16mm, Piers Faccini met en image son titre Could Have Been You inspiré de l'énigme de Chang Tzu ou Tchouang-Tseu, elle-même extraite du livre du philosophe Le rêve du papillon, fidèle à l'esprit du Tao. Un jour, Chang rêve qu'il est un papillon. Quand il se réveille, il se demande si le papillon dont il a rêvé n’est pas lui-même.

Tout comme le philosophe du quatrième siècle avant JC, Piers Faccini semble vouloir remettre en question nos discours et nos actes. Il  évoque cette mystérieuse frontière entre réalité et imaginaire. Ici, tout est remis en question, tout est réversible. Entre le rêveur et le rêvé, qui joue qui ? Piers Faccini est le narrateur qui marche dans la ville. Son quotidien défile. Mais tout aurait pu être différent. Et que cherche t’il, dansant dans les bras d’une inconnue ?  

Ça aurait pu être toi, mais es-tu le rêveur ou le rêvé ?

Toujours à la recherche de l'essentiel, vivant dans ses montagnes cévenoles depuis quelques années, Piers Faccini livre ici quatre titres qui figurent dans sa collection d'enregistrements de vinyles nommée Hear My Voice, mettant en lumière les nouvelles voix folk du 21e siècle au sein de son label Beating Drum. Si les premières versions comportaient celles du Napolitain Gnut, de la Néo-Zélandaise Tui Mamaki puis du poète de Trinidad Horsedreamer, l'aventure continue avec ses propres compositions qui mêlent folk américain et folk britannique avec une tristesse avouée et une classe indéniable.  

 Piers Faccini - Mr Cup - sept 2019
Piers Faccini - Mr Cup - sept 2019

On aime la douceur et l'authenticité que dégage ce nouvel EP sorti le 15 novembre. Il y a quelques chose de poignant, comme si Piers Faccini sentait l'approche imminente de la réalité. Mais laquelle ?

En concert : 23 et 24 janvier à l'église St Jean de Montmartre (Paris).