Menu
Écouter le direct

Exclu : "Simido" le nouvel album de Moonlight Benjamin

Publié lepar Guillaume Schnee
Moonlight Benjamin / Photo Nöt
Moonlight Benjamin / Photo Nöt

Deux ans après la sortie de "Siltane", la poétesse continue de chanter la révolte et l'espoir du peuple Haïtien avec son blues-rock vaudou incantatoire sur l'album "Simido" à écouter en avant-première.

Sous le feu d'un blues rock sudiste toujours en tension associé aux mélodies et rythmes vaudou des Caraïbes, Moonlight Benjamin nous bouscule et nous ensorcelle en s'adressant au peuple de cette "île souffrance" dont elle est originaire. Après le remarquable Siltane, la chanteuse offre de nouveau une tribune rageuse et bouleversante au peuple haïtien sur l'album Simido une collection de dix titres extatiques écrits avec Matthis Pascaud et produit par Tony Paeleman.

Le choix lyrique et musical de cet album s’inspire du fait qu’Haiti, malgré ses difficultés, est un pays d’une force inouïe. Je voulais avoir une interprétation et une musique à l’image d’Haïti, blessée certes, mais debout.

Installée depuis quinze ans dans la région toulousaine, Moonlight Benjamin est de ces chanteuses rares dont la puissance vocale explosive s'accompagne d'une grande charge émotionnelle quel que soit le répertoire. Initiée comme prêtresse vaudou, l'artiste s'est fait connaître avec le groupe Dyaoulé Pemba faisant redécouvrir au public français les rythmes et les mélodies traditionnelles de cette île "oubliée". Multipliant les projets, Moonlight Benjamin a accompagné le saxophoniste Jacques Schwarz-Bart sur ses projets caribéens Jazz Racine, Voodoo Jazz trio et Creole Spirits avec le pianiste cubain Omar Sosa.

L'album est un brûlot contre la prédation incessante des classes dirigeantes corrompues et les gangs violents qui règnent aujourd'hui sur l'île. La chanteuse charismatique évoque la douleur de l'exil, le manque de solidarité dans la société haïtienne actuelle mais lance aussi un message d'espoir fort aux Haïtiens. Parfois la mélodie vient adoucir le blues rock primaire et fiévreux du combo qui clôt ce voyage musical et militant par le bal festif et traditionnel de Kafou, un esprit majeur du panthéon haïtien vaudou, maître des carrefours et des croisements.

Moonlight Benjamin est en concert :
le 6 février au Rio Grande à Montauban
le 7 février au Café Plum à Lautrec
le 19 mars au Hasard Ludique à Paris
le 2 avril au Metronum à Toulouse
le 30 mai à L'Astrada de Marciac