Menu
Écouter le direct

"Every Woman" l'hymne folk féministe de Vagabon

Publié lepar Guillaume Schnee
Lætitia Tamko aka Vagabon / Tonje Thielesen
Lætitia Tamko aka Vagabon / Tonje Thielesen

Autant inspirée par les productions hip hop et électros que par la narration folk rock et la musique Ouest-Africaine, la jeune songwriter et multi-instrumentiste d'origine camerounaise sort un deuxième album magistral.

Après l'ambiance chill-pop et les beats électros rêveurs de l'irrésistible Water Me Down, Lætitia Tamko alias Vagabon a choisi la douceur d'une ballade folk pour accompagner les paroles poignantes et féministes de ce nouvel extrait d'un deuxième album annoncé le 18 octobre via Nonesuch Records. Deux ans après Infinite Worlds, un premier album indie rock, cette artiste de 26 ans se joue des étiquettes musicales et s'inspire aussi bien du musicien malien Ali Farka Touré que des productions urbaines contemporaines ou de cette musique folk des hobos voyageurs chère à Woody Guthrie et Bob Dylan. Every Woman, Vagabon passe avec subtilité du récit intime à une réflexion sociétale globale et fait preuve d'un art mélodique vibrant. Un talent illustré par la vidéo du cinéaste camerounais Lino Asana :

Chaque femme est la thèse de mon album. "Every Woman" est un hymne pour toutes les personnes marginalisées par notre société, une chanson de remerciement aux femmes qui me ressemblent, aux femmes qui courent avec les loups.

FNée à Yaoundé, au Cameroun, Laetitia Tamko arrive à New York à l'âge de 13 ans. Ses parents lui offrent une guitare acoustique Fender quand elle a 17 ans. Fan de littérature et de poésie elle commence à écrire tout en apprenant la musique en autodidacte. Elle produit et enregistre son premier album Infinite Worlds, seule, y jouant tous les instruments avant de quitter son poste d'ingénieur en génie électrique et informatique pour poursuivre une carrière dans la musique à plein temps. 

Auteur, compositrice et productrice, Vagabon a entièrement réalisé ce deuxième album sur la route à l'aide de son ordinateur et tout ce qui était à portée de main. Une collection de chansons animées par des arrangements hybrides analogiques et numériques sur lesquelles plane sa voix ensorcelante. Un album aux mille couleurs, d'une puissance créative et émotionnelle rares.

Vagabon est en concert à Paris le 24 octobre au Hasard Ludique.