Menu
Écouter le direct

Eels signe un retour décapant avec « Extreme Witchcraft »

Publié lepar Guillaume Cohonner
Mark Oliver Everett du groupe Eels. Crédits : Gus Black
Mark Oliver Everett du groupe Eels. Crédits : Gus Black

Le groupe revient avec un quatorzième album résolument énergique qui met à l'honneur les guitares indie-rock tout en dépoussiérant une fois de plus le blues américain.

Eels est un groupe à part dans le paysage du rock. Signé dès son premier album sur le géant Dreamworks, propulsé par leur tube Novocaine for the Soul, le groupe aurait pu être rapidement écrasé par ce succès fulgurant, le reléguant à un One-Hit Wonder. Mais c'était sans compter l'énergie créative de Mark 'E' Oliver Everett, éminence grise du groupe. En signant parfois deux albums par an, Eels a continué son aventure discographique parsemée de tubes en puissance comme That Look You Give That Guy en 2009, tout en sortant des albums souvent impeccables et inspirés.


Preuve en est une fois de plus avec Extreme Witchcraft, quatorzième album studio du groupe, co-produit par PJ Harvey et John Parish, qui l'avaient déjà épaulé sur l'album Souljacker en 2001 : « John Parish est l'une des personnes les plus calmes et polies que j'ai jamais rencontrées. Un vrai gentleman. En fait, c'est probablement la personne la plus polie que j'ai jamais rencontrée. Mais lorsqu'il entre en studio, il devient un savant fou. »

Le riff de guitare sur le titre inaugural Amateur Hour donne le ton : Extreme Witchcraft est un disque enjoué, positif, avec toujours cette pointe de cynisme caractéristique de l'écriture de E. Un joli pied de nez à l'époque, quand on sait que Eels a souvent plongé ses compositions dans la mélancolie la plus sombre.

Une désinvolture rock et des compositions teintées de blues qui font du bien, confirmé par Steam Engine, petite pépite de Northern Soul que n'aurait pas renié Beck, mais aussi avec les guitares fuzz à la limite du stoner-rock sur le titre Good Night On Earth. Après quasiment trente ans de carrière, Eels prouve une fois de plus son talent de songwriting et une créativité sans cesse renouvelée.

Eels – Extreme Witchcraft (E Works Records/Pias) sortira le 28 janvier.