Menu
Écouter le direct

Dans le casque de… Arthur Satàn

Publié lepar Ghislain Chantepie
Arthur Satàn (credit : Titouan Massé)
Arthur Satàn (credit : Titouan Massé)

Le rockeur bordelais célèbre la sortie de son album solo « So Far So Good » en partageant avec vous sa playlist du moment.

C’est un disque inattendu qui déboule ce mois-ci dans les bacs du toujours bien nommé Born Bad Records. Celui du premier album, en solo, du frontman de l’un meilleurs groupes à guitares hexagonaux de la dernière décennie : J.C. Satàn. Arthur Larregle, chanteur et guitariste de la formation turino-bordelaise, a donc choisi cette année un détour en solitaire hors des sentiers du rock démentiel auquel nous a toujours habitué son groupe d’origine. Car ne vous méprenez pas, le premier disque d’Arthur "Satàn" est loin d’être un calque individuel des tourbillons électriques qui imprégnaient encore Centaur Desire, le dernier long-format en date de sa formation publié en 2018.

Non, ce So Far So Good respire bien d’autres airs et influences, qui pour certaines étonnent tant elles lorgnent vers une tradition pop plus que cinquantenaire. Au micro comme au piano (même si la guitare ne manque pas non plus), Arthur Satàn explore donc au fil d’une dizaine de titres des amours cachées qu’on ne soupçonnait pas, jusqu’à convoquer jusqu’à l’évidence les Fab Four au milieu du disque en forme d’hommage explicite aux colosses de Liverpool. Alors, pour célébrer cet heureux événement, Arthur Satàn partage aujourd'hui avec vous ci-dessus sa bande-son du moment, une playlist où se croisent Serge Gainsbourg et Kevin Ayers, AIR et D.R. Hooker, ou encore Bush Tetras, Fat White Family, et The Pretty Things…