Menu
Écouter le direct

Bruce Springsteen rejoint The Killers sur “Dustland”

Publié lepar Ghislain Chantepie
Bruce Springsteen et Brandon Flowers (credits : Peter Wafzig/Redferns & Jeff Kravitz/FilmMagic)
Bruce Springsteen et Brandon Flowers (credits : Peter Wafzig/Redferns & Jeff Kravitz/FilmMagic) ©Getty

Brandon Flowers et sa bande s’allient au Boss pour une relecture collective de leur classique "A Dustland Fairytale".

Voilà une occasion en or qui ne se présente qu’une fois. Le 29 février 2020, alors qu’il s’apprête à embarquer depuis l’aéroport JFK sur un vol à destination de Salt Lake City, le frontman de The Killers reçoit quelques SMS d’un numéro inconnu : « Je suis en train de visionner ton concert à Glastonbury, vous êtes devenus un groupe de live exceptionnel ! Ce serait bien qu’on joue “Dust” ensemble un de ces jours. Signé : Bruce ». Brandon Flowers hésite alors quelques instants avant de se rendre à l’évidence : Bruce Springsteen vient de lui envoyer un message de félicitations et lui propose de réaliser un duo autour du classique Dustland Fairytale publié en 2008 par son groupe de rock.

Ainsi qu’il l’explique aujourd’hui sur son compte Twitter, le chanteur de Las Vegas a pourtant dû patienter avant de concrétiser ce qui s’apparente pour lui à un rêve de gosse. Brandon Flowers a en effet toujours revendiqué l’influence du Boss dans les compositions de The Killers, jusqu’à ce qu’il puisse rencontrer pour la première fois le rockeur à la fin des années 2000. Pandémie de Covid-19 oblige, le projet d’une réunion en studio des deux hommes a pourtant dû être suspendu sine die tandis que le dernier album en date des Killers était lui-même reporté de plusieurs mois avant d’être finalement publié en août dernier.

Les mois ont passé mais après quelques jours de teasing en ligne, The Killers viennent donc de mettre en ligne aujourd’hui leur relecture de Dustland Fairytale où s’invite bel et bien Bruce Springsteen. Raccourci en Dustland, ce remake enregistré en studio voit d’abord Flowers et Springsteen alterner les couplets de la chanson avant d’être réunis au micro dans la seconde moitié du titre, lorsque le déluge de guitares met généralement le public en transe lors des concerts du groupe. Un morceau « cathartique » d’après Flowers qui rappelle l’avoir composé en 2008 tel un hommage à ses parents, alors que sa mère luttait contre un cancer qui finit par l'emporter deux ans après. N’oubliez pas de monter le son.