Menu
Écouter le direct

Dan Auerbach exhume des chansons inédites de Son House

Publié lepar Guillaume Cohonner
Son House sur scène en 1967. Crédits :  David Redfern/Redferns
Son House sur scène en 1967. Crédits : David Redfern/Redferns ©Getty

Laissées sur une étagère pendant près de 60 ans, des versions oubliées du bluesman va enfin voir le jour sur le label du guitariste des Black Keys.

Pionnier du Delta Blues, Son House exerce une influence considérable sur les musiciens depuis près d'un siècle : de Robert Johnson aux White Stripes, en passant par Jimi Hendrix et Muddy Waters, tous le revendiquent comme une inspiration majeure grâce à son jeu de guitare expressif et et des chansons brutes d'émotion, dénuées de tout artifice.

Parmi ses disciples, Dan Auerbach en est un fervent admirateur : « Quand j'ai entendu ces enregistrements de Son House, c'était vraiment émouvant, j'avais un lien si profond avec les chansons, les découvrir sous un tout nouveau jour, l'entendre chanter si intimement, dans une si bonne forme, et la qualité de l'enregistrement était si impeccable, j'étais aux anges."

Captés le 23 novembre 1964 au Wabash College de Crawfordsville dans l'Indiana, c'est-à-dire cinq mois avant d’enregistrer son album culte The Legendary Son House: Father of Folk Blues, ces enregistrements proposent de nouvelles versions du répertoire de Son House comme cette interprétation hantée de Preachin' Blues qui ne bénéficiait jusque là que de versions live.

Ces chansons appartenaient au manager de Son House, l'homme de l'ombre Dick Waterman, qui a notamment travaillé avec les somités du blues comme Skip James et Lightnin' Hopkins. Avec son label Easy Eye Sound, Dan Auerbach compte exhumer de vieux enregistrements mythiques acquis par le manager: « Allez jeter un oeil à la carrière de Dick Waterman et vous pouvez imaginer les trésors que l'on peut trouver. »

"Forever My Mind" sortira le 18 mars 2022 sur le label de Dan Auerbach, Easy Eye Sound.