Menu
Écouter le direct

Bettye LaVette dévoile une version bouleversante de "Strange Fruit"

Publié le
Bettye LaVette / Raymond Boyd/Getty
Bettye LaVette / Raymond Boyd/Getty ©Getty

Avant la sortie de son album "Blackbirds" la grande chanteuse soul blues de Détroit offre une version blues saisissante du réquisitoire anti-raciste popularisé par Billie Holiday.

Deux ans après avoir donné sa version soul du répertoire de Bob Dylan sur le magnifique Things Have Changed, Bettye LaVette a décidé de célébrer les grandes chanteuses jazz, blues et soul ont marqué l'histoire sur son onzième album Blackbirds. Parmi ces reprises l'artiste a décidé de présenter une relecture blues et poignante de Strange Fruit, manifeste antiraciste évoquant les lynchages de personnes afro-américaines dans les états du sud. Le poème écrit en 1937 par Abel Meeropol a été chanté pour la première fois par Billie Holiday en 1939. La chanson est devenue un hymne populaire et politique de résistance au racisme qui imprègne l'histoire. Un témoignage déchirant entretenu par des artistes comme Nina Simone ou Cassandra Wilson dont les paroles glaçantes résonnent à nouveau alors que le monde manifeste une nouvelle fois contre ce fléau.

Je ne voulais pas reprendre Strange Fruit d'une manière qui avait été faite auparavant mais je voulais que ce soit dramatique.

La chanteuse qui vient de rentrer au Blues Music Hall of Fame a fait appel pour Blackbirds au producteur Jordan, qui joue également de la batterie, ainsi qu'à un groupe de musiciens célèbres : Smokey Hormel à la guitare, Monty Croft au vibraphone, le bassiste Tom Barney et le claviériste vétéran Leon Pendarvis. Aux côtés de la relecture de ce Strange Fruit l'album réuni des reprises de Dinah Washington (Drinking Again, Romance In The Dark), Nancy Wilson (Save Your Love for Me) ou I Hold No Grudge, titre  rare gravé en 1967 par Nina Simone :