Menu
Écouter le direct

Les échos dub de "The Return of Pachyman"

Publié lepar Guillaume Schnee
Pachy García aka Pachyman / Photo Abraham Recio
Pachy García aka Pachyman / Photo Abraham Recio

Trois ans après "In Dub", le multi-instrumentiste portoricain Pachy García signe un voyage de haut vol avec une production rub-a-dub old-school et tropicale en écoute ici.

Haut lieu de la musique afro-caribéenne, Porto Rico nous a offert quelques-unes des plus belles productions salsa ou reggaeton. Le multi-instrumentiste Pachy García a, lui, été nourri au grunge, au metal et à l'electro avant d'étudier à l'Universidad Interamericana et de s'intéresser au jazz et aux classiques du reggae-dub jamaïcain. Arrivé à Los Angeles en 2010, l'artiste officie en tant que batteur et chanteur au sein du groupe synth-punk Prettiest Eyes. Mais sa passion pour les vieux disques de dub jamaïcain comme ceux de King Tubby and Scientist a poussé le musicien à se transformer à son tour en sorcier du son rub-a-dub sous le nom de Pachyman.

"Les enregistrements des premiers trucs roots m'ont vraiment touché, la crudité du son et la façon dont la distorsion et le lecteur qui sort de ces enregistrements sonne comme la racine de ce dub. C'était un peu comme les vieux disques de blues de Delta, comme du son super brut" déclare Pachy García bien déterminé a recréer ce son old-school avec sa vision caribéenne et contemporaine sur l'album The Return of Pachyman. Armé de vieux microphones et de magnétophones à bobines, le musicien a commencé par enregistrer ses parties de guitare, batterie, basse et de claviers pour faire naître ensuite ce rub-a-dub digne des productions de Channel One Studios et du groupe early dancehall Roots Radics. 

Une musique lumineuse où les échos des skanks de guitare tremblante, les réverbérations cosmiques des claviers et la rythmique hypnotique se mêlent savamment aux sonorités jazz, rock et caribéennes. "Avec ce projet, j'ai cherché à faire de la musique positive et à faire rayonner une bonne énergie; quelque chose qui permette de se déconnecter un peu des choses négatives qui se passent en ce moment" rajoute Pachyman.