Menu
Écouter le direct

Exclu : Big Youth avec Brain Damage sur "2020 I Pray Thee"

Publié lepar Guillaume Schnee
Big Youth et Martin Nathan (Brain Damage) / Photo Samuel Clayton
Big Youth et Martin Nathan (Brain Damage) / Photo Samuel Clayton

Le producteur dub français et la légende jamaïcaine sortent l'album "Beyond The Blue" et délivrent un premier titre incantatoire sur un air de jazz.

C'est sans aucun doute l'un des projets les plus attendus de l'année pour tous les amateurs de dub et de reggae. L'album Brain Damage meets Big Youth - Beyond The Blue, annoncé le 28 mai sur le label Jarring Effects, marque le retour après plusieurs années de silence du DJ jamaïcain Big Youth, icône de l’âge d’or du roots reggae avec le regretté U Roy. Une résurrection pour celui que l'on surnomme Jah Youth initiée par le Stéphanois Martin Nathan, pionnier du dub en France qui depuis vingt ans sculpte sous le nom de Brain Damage une musique aux multiples influences. 

En prélude à la sortie de ce nouveau projet, le producteur dévoile 2020 I Pray Thee, reprise d'un titre phare des années 70 de Big Youth revisité de façon audacieuse par Brain Damage avec des sonorités de spiritual jazz et de dub éthéré, écrin sublime aux incantations du maître jamaïcain des sound systems.

Après avoir travaillé avec High Tone, Horace Andy, Winston Mc Anuff ou Harrison Stafford de Groundation, Martin Nathan s'était envolé pour la Colombie pour explorer des nouvelles vibrations. Deux ans après son excursion latino ¡Ya no màs!, il se rendait à Kingston en mars 2020 avec son complice Samuel Cayton Jr. Tous deux touchés par la Covid-19, Martin retourne en France, Samuel, lui ne rentrera pas, emporté par la maladie. Un drame qui plane sur ce projet Brain Damage meets Big Youth, que Martin Nathan a poursuivi à distance avec l'aide du producteur jamaïcain Stephen Stewart.

Constitué majoritairement par des titres originaux, l'album Beyond The Blue met en avant les talents vocaux de Big Youth qui ont inspiré Bob Marley, le rap US ou les artistes de la scène punk anglaise comme Johnny Rotten. Une verve restée intacte qui s'élève sur le dub toujours plus musical de Brain Damage qui mêle ici en orfèvre du son des influences jazz et blues aux rythmes ska et rock-steady.

"Brain Damage meets Big Youth Beyond The Blue" / Jarring Effects
"Brain Damage meets Big Youth Beyond The Blue" / Jarring Effects