Menu
Écouter le direct

"Dance In The Sunshine" l'été sans fin de Hollie Cook

Publié lepar Guillaume Schnee
Hollie Cook / Ollie Grove
Hollie Cook / Ollie Grove

La reine londonienne du lovers rock délivre une nouvelle pépite de tropical pop avec un hymne ensoleillé à l’évasion et au rêve.

En seulement trois albums, Hollie Cook a réussi à remettre au goût du jour le lovers rock, ce mélange jamaïcain de rocksteady et de voix soul voluptueuses qui fit vibrer le Royaume-Uni au milieu des années 70. Mélodies envoûtantes, orchestrations pop et R&B mêlées à la chaleur des sonorités tropicales et au charme vocal de la chanteuse, le reggae soulful de la jeune trentenaire a rayonné tout l’été les routes des festivals aux quatre coins du monde. Un an après la sortie de l'album Vessel of Love, Hollie Cook vient de publier Dance In The Sunshine un nouveau titre de feel-good music enregistré et filmé dans les Crosstown studios.

Croyez-le ou non, cette chanson a été écrite durant une belle et chaude journée ensoleillée à Londres. "Dance In The Sunshine" est un hymne à l’évasion, au rêve et à la liberté

Hollie Cook est née et a grandi dans l’ouest de Londres, dans une famille portée par la musique, son père n'étant autre que Paul Cook, batteur et co-fondateur des mythiques Sex Pistols et sa mère Jennie Matthias, choriste de Culture Club originaire de Sainte-Lucie. Ses premiers faits d’armes remontent à 2006 lorsque qu’Ari Up, amie de la famille et ex-chanteuse de The Slits, la convainc de participer à l’EP Revenge of the Killer Slits. Elle ira jusqu’à abandonner l’école pour rejoindre le groupe sur une tournée. Désormais signée sur le label américain Merge Records, après son passage chez Mr. Bongo, Hollie Cook n'a pas précisé si Dance In The Sunshine annonçait un nouvel album.