Menu
Écouter le direct

Avec "Heavy Rain", Lee ‘Scratch’ Perry persiste et signe

Publié lepar Ghislain Chantepie
Lee 'Scratch' Perry aux Pays-Bas en avril 2018 | Paul Bergen/Redferns
Lee 'Scratch' Perry aux Pays-Bas en avril 2018 | Paul Bergen/Redferns ©Getty

Le pionnier du dub dévoile le premier extrait de son nouvel album coproduit avec Adrian Sherwood et Brian Eno.

Une fois un certain âge dépassé, pourquoi faudrait-il alors s’arrêter ? Cela fait maintenant plus de 80 ans que Rainford Hugh Perry a vu le jour au fond d’un village pauvre et reculé de la Jamaïque coloniale. A cet âge canonique où il pourrait sans regret tirer sa révérence, le vieux lion du dub n’en démord pas et s’apprête à sortir à la fin de l’année un nouveau long-format où les surprises seront nombreuses.

Relecture dub et « radicale » de son dernier album Rainford publié en mai dernier, Heavy Rain s’appuie lui aussi sur l’association éprouvée entre le Jamaïcain et le producteur anglais Adrian Sherwood, l’un de ses compagnons de studio depuis les années 80. D’autres invités de luxe sont également attendus parmi lesquels Brian Eno sur le titre Here Come The Warm Dreads. Mais aussi le légendaire tromboniste Vin Gordon qui accompagna Bob Marley durant ses meilleures années et qu’on retrouve sur plusieurs morceaux de Heavy Rain. 

Pour patienter d’ici-là, Lee ‘Scratch’ Perry a mis en ligne Highlighted, une relecture dub du morceau Children Of The Light servie comme toujours par un clip bien psychédélique. Babylone n’a pas fini de trembler.

Heavy Rain | On-U Sound
Heavy Rain | On-U Sound