Menu
Écouter le direct

"London's Burning", la pop grondante de Poppy Ajudha

Publié lepar Ghislain Chantepie
 Poppy Ajudha version 2021 | Virgin
Poppy Ajudha version 2021 | Virgin

La jeune chanteuse londonienne annonce son premier album avec un nouveau clip empreint de trip-hop mutant.

Cette fois-ci, c’est la bonne pour Poppy Ajudha. La jeune chanteuse vient enfin d’annoncer la sortie de son premier album pour le mois de mars prochain, un disque baptisé The Power In Us qui s’est fait attendre depuis plus de deux ans. La Londonienne n’en était pas moins restée active et a surgi ces derniers mois au fil de jolis singles et side-projects, donnant de la voix sur un titre radieux de Moses Boyd ou offrant sa relecture du standard d’Herbie Hancock Watermelon Man à la passionnante compilation Blue Note Re:Imagined.

Promesse soul-jazz de la bouillonnante scène londonienne, Poppy Ajudha a d’ailleurs fait connaitre sa voix aux côtés de ses illustres camarades, remarquée sur le premier album de Tom Misch avant d’être adoubée par le parrain en chef de cette nouvelle vague, Gilles Peterson himself qui l’invita sous les lumières du Théâtre de la Mer sétois il y a deux ans.

En début d’année encore, elle venait éclairer un hiver morose avec Weakness, une love-song au groove passionné doublée d'un clip revigorant (et auto-produit). On sait aujourd’hui que ce titre figurera au tracklisting de The Power In Us, de même que son nouveau single London Is Burning tout juste mis en ligne. Un titre bien plus nocturne où la chanteuse plonge sa voix dans un registre jusque alors inédit dans sa composition, entre house mutante et trip-hop old-school et qui dénonce dans le texte l'héritage du colonialisme. À suivre.