Menu
Écouter le direct

Jarvis Cocker revisite « Aline » dans une version tip-top

Publié lepar Ghislain Chantepie
Jarvis Cocker en janvier 2013 à Londres (Gus Stewart/Redferns)
Jarvis Cocker en janvier 2013 à Londres (Gus Stewart/Redferns) ©Getty

L’ancien frontman de Pulp rend hommage à la pop française via un album de reprises fameuses accompagnant le dernier film de Wes Anderson.

Ces deux-là étaient faits pour s’entendre. Un snobisme un peu barré, une classe un brin rétro, et bien sûr un goût partagé pour une certaine idée de l’excentricité : voilà tout ce qui avait de quoi réunir un jour, au-delà de leurs notoriétés et de leurs œuvres respectives, le fantasque Jarvis Cocker et l’autodidacte Wes Anderson.

Attendu le mois prochain dans les salles françaises, le nouveau film du réalisateur américain est donc l’occasion pour lui de retrouver l’ancien frontman de Pulp à qui il a confié le doublage de l'un de ses personnages, une pop-star baptisée Tip-Top. Douze années après avoir prêté sa voix à l’un des olibrius de Fantastic Mr. Fox, Jarvis Cocker retrouve donc la bande-son de Wes Anderson mais en profite aussi pour décliner le pitch de ce French Dispatch dans un album dédié accompagnant la sortie du film.

Baptisé Chansons D’Ennui Tip-Top, ce disque à part est un hommage en règle à la pop française des années 60 et 70 – l’époque à laquelle s’attache le film – avec une relecture par Cocker de titres fameux tels que Requiem Pour un Con, Mon Amie la Rose, ou encore Paroles, Paroles. Premier monument tricolore revisité par le chanteur anglais, le Aline cinquantenaire du regretté Christophe auquel Jarvis Cocker offre ici une relecture assez fidèle quoique un brin romancée, et parée d’une inévitable saveur so British. God saves the pop!