Menu
Écouter le direct

Born Bad Records sort le 4ème volume de Wizzz French Psychorama

Publié lepar Guillaume Schnee
"Wizzz French Psychorama 1966-1974 Volume 4" / Born Bad Records
"Wizzz French Psychorama 1966-1974 Volume 4" / Born Bad Records

Le label parisien poursuit sa série avec 16 trésors oubliés de la galaxie pop francophone enregistrés entre 1966 et 1974.

Quand il ne produit pas les talents pop rock de l'hexagone, Forever Pavot, le Villejuif Underground, Cheveu, Cannibale..., le label indépendant Born Bad Records aime nous conter l'histoire méconnue de la musique pop française avec ses précieuses compilations de chansons rares ou tombées dans l'oubli. Après nous avoir offert un tour d'horizon exaltant de l'influence brésilienne sur les productions hexagonales dans sa compilation TCHIC TCHIC - French Bossa Nova - 1963​/​1974 puis une virée orientale avec Cha-Cha Au Harem Orientica - France 1960-1964, le fondateur du label, Jean-Baptiste Guillot, a décidé de poursuivre sa saga Wizz débutée en 2001, avec un quatrième voyage dans les recoins inexplorés de la galaxie pop francophone des sixties.

Attendu le 5 mars, Wizzz French Psychorama 1966-1974 Volume 4 nous propulse dans cette pop des années 60 et 70, mêlant sonorités acidulées ou psyché, jazz ou groove, musiques latines ou orientales. Une pop libre qui accompagne la révolution des moeurs et fait danser cette jeunesse aux sons des 45t. Comme toujours chez Born Bad Records la sélection des pépites exhumées privilégie les orchestrations exaltantes sur lesquelles chantent les stars du moment ou les seconds couteaux en français, en anglais ou en arabe.

On retrouve sur ces 16 bijoux pop, le chanteur marocain Abdelwahab Doukkali découvrant en arrivant à Paris que sa chanson Je suis jaloux est un succès en France, Tom, le premier enregistrement solo de François Bernheim qui travaillera plus tard avec les grands noms de la chanson française, Michel Handson, la suédoise Matty Kemer sur un texte d’Ezra Bouskéla, le pianiste et guitariste Gilles Janeyrand accompagné de 25 musiciens sur le titre Filles 2000, le comédien, chanteur, compositeur et comique Albert-Henri Rykaert alias Alain Ricar sur son unique titre pop, I Like Sex, le percussionniste Richard Hertel, compagnon de Nino Ferrer et Bernard Estardy au sein du groupe Gottamou, et son premier titre chanté, le groovy Patatras Hola, Gérard Gray et son poisson vert, François Faray et sa vision glam-rock du grand méchant loup de Perrault, le crooner tunisien K.R. Nagati ou le groupe Les Missiles...