Menu
Écouter le direct

Angel Olsen signe une version orchestrale de "Waving, Smiling"

Publié lepar Guillaume Schnee
Angel Olsen / Photo Kylie Coutts
Angel Olsen / Photo Kylie Coutts

Avec "Alive and Dying (Waving, Smiling)" la chanteuse américaine dévoile un enregistrement inédit bouleversant extrait de son coffret "Song of the Lark and Other Far Memories".

Quelques mois seulement après la sortie de son magnifique album All Mirrors en 2019, Angel Olsen en proposait une version folk dépouillée et sensible, enregistrée seule dans une veille salle d'Asheville, en Caroline du Nord où elle vit désormais. La native de St. Louis a décidé de sortir un coffret vinyle nommé Song of the Lark and Other Far Memories regroupant ses deux derniers albums All Mirrors et Whole New Mess, complétés par un long-format entièrement dédié à des versions alternatives et à des remixes de ses titres. Far Memory présente ainsi un remixe par Johnny Jewel de All Mirrors, un autre par Mark Ronson de New Love Cassette, une reprise de Roxy Music, More Than This, ou cette version orchestrale somptueuse de sa complainte poignante Waving, Smiling :

"Waving, Smiling c'est la fin douce-amère d’un chapitre de ma vie, c’est l’acceptation finale que malgré la fin, tout ce temps n’a pas été perdu." déclarait la chanteuse qui pour cette cover rebaptisée Alive and Dying (Waving, Smiling) s'est entourée d'un orchestre de onze musiciens interprétant des arrangements à cordes de Jherek Bischoff. "Quand j'entends cette version, les cordes amènent vraiment la chanson à son point d'ébullition doux-amer nécessaire" rajoute Angel Olsen qui dévoilait un mois plus tôt une version alternative de son titre Whole New Mess enregistrée lors des sessions de l'album All Mirrors, l'occasion de vibrer un peu plus avec un de ces contes hantés de monstres et de cœurs brisés dans des murmures mélancoliques ponctués d'envolées vocales bouleversantes.