Menu
Écouter le direct

Queen Alone

Publié le
Pochette pour "Queen Alone"
Queen Alone
Lady Wray
LABELBig Crown
SORTIEaoût 2016

Trois ans après "Lady" réalisé en duo avec Terri Walker, la chanteuse Nicole Wray fait son retour avec un album moderne de Classic Soul intense.

Figure RnB emblématique des années 90, la New-Yorkaise Nicole Wray a connu la gloire puis bien des déboires avant une résurrection soul en 2013 avec la chanteuse britannique Terri Walker sur le projet Lady  (une Sélection Fip). Celle qui a fait ses armes dans les églises de Portsmouth, se fait désormais appeler Lady Wray  et a définitivement tourné la page des productions RnB sirupeuses des années 2000. Nicole écrit et chante désormais des morceaux qui parlent de sa vie, l'occasion d'apprécier ses talents d'écriture et toute l'intensité de sa voix pure et profonde dans le bien nommé Queen Alone. Seule après le départ de Terri ? Pas vraiment, les onze titres de ce petit bijou de Classic Soul revisitée bénéficient de la production léchée de Leon Michels (Big Crown) et Tom Brenneck (Dunham / Daptone).

Il faut que tu en baves pour être vrai. Ce disque est le reflet de mon âme, de ce que je suis aujourd’hui. _Lady Wray _

L'industrie du disque n'aura pas épargné cette chanteuse hors-normes. Repérée à l'âge de 15 ans pour la qualité de sa voix par Missy Elliot, elle aussi de Portsmouth, Nicole Wray sort son premier album Make It Hot deux ans plus tard (1998). Elle côtoie alors le gratin du monde du rap et R&B : Missy, Aaliyah, Ginuwine, Playa, Timbaland et Magoo. Hélas son deuxième album finit dans les tiroirs, une déception qui se répète quelques années plus tard alors qu'elle travaille avec Damon Dash et Roc-A-Fella Records. Excepté sa participation à l'album Blackroc de The Black Keys en 2009, Nicole Wray devra attendre le projet Lady pour retrouver le succès.

{% embed undefined %}

Un succès de courte durée, Terri Walker s'en retourne à ses projets solos quelques mois après la sortie de l'album. Mais l'expérience a porté ses fruits, Nicole a pu de nouveau mettre en avant sa voix exceptionnelle, et pour la première fois révéler ses talents d’écriture que l'on retrouve sur ce superbe Queen Alone aux textes poignants. Un album qui sent bon les années 60 de la Motown et qui propulse la chanteuse dans la galaxie des divas soul rejoignant ainsi sa voisine Sharon Jones.

© ©Radio France