Menu
Écouter le direct

Néon

Publié le
Pochette pour "Néon"
Néon
Octave Noire
LABELYotanka
SORTIEnovembre 2016

Un visage qui regarde au loin, immergé dans une pochette bleue Klein, un titre trouble. "Néon", le premier album d’Octave Noire, affiche la couleur : celle d’un disque intime et symbolique.

Nouvelle tête sur la scène française, découverte aux Rencontres Trans Musicales de Rennes, le chanteur Octave Noire n’en est pourtant pas à ses premières foulées mélodiques. C’est en Côte d’Ivoire, pays où il passe les dix premières années de sa vie, qu’il découvre la musique, avant d’étudier la musicologie à la Sorbonne. Ce premier album, produit par le label indépendant Yotanka, puise pourtant son inspiration dans la musique électronique. Les nappes de synthétiseurs, premier instrument d’Octave Noire, habitent Néon  et révèlent l’influence de Jean-Michel Jarre sur le compositeur.

Ce disque reste cependant résolument tourné vers la chanson. Bien plus dans la tradition de la musique pop française que dans la variété, avec des textes épurés mais omniprésents, et une orchestration qui vient illustrer les images et les scènes évoquées sur les neuf titres de l’album. On y entend Octave Noire singer Gainsbourg période Melody Nelson sur le morceau Belem Belem, ou Benjamin Biolay sur La Sainte Nuit, un titre découvert en live aux dernières Rencontres Transmusicales de Rennes :

Animé par des paroles minimalistes, Néon  est un album très évocateur, au point d’en devenir parfois quelque peu déconcertant. On regrettera éventuellement la poésie en demi-teinte de L’Envol  ou le titre Tes yeux, tes Mains tes Lèvres  à l’inspiration bien légère pour son final grandiloquent. On ne pourra en revanche pas reprocher à ce premier opus d’offrir une musique très personnelle. D’autant plus que le disque offre des sommets remarquables. Le single Un Nouveau Monde  au refrain entêtant et aux claviers atmosphériques, le majestueux My Hand in your Hand  ou encore le surprenant Sur un Tube Disco, dont la trivialité assumée offre une escapade inattendue sur un dancefloor secret. Avec Néon, Octave Noire signe dans l’ensemble un premier album sensible et contemplatif, qui s’écoute comme un film sonore étourdissant.

▶️ Octave Noire est en concert le 19 février au Consortium de Dijon et le 27 avril à la Maroquinerie à Paris.
▶️ Suivez Octave Noire sur Facebook. 

Par Nicolas Ignatiew