Menu
Écouter le direct

Damned Devotion

Publié le
Pochette pour "Damned Devotion"
Damned Devotion
Joan as Police Woman
LABELPlay It Again Sam / Pias
SORTIEjanvier 2018

La songwriter et chanteuse new yorkaise présente une nouvelle collection de titres à la beauté sombre et articulés autour d'une rythmique ensorcelante.

Après The Deep Field  en 2011 et le très soul The Classic  en 2014, Joan Wasser alias Joan As Police Woman s'offrait un duo avec le multi-instrumentiste new-yorkais Benjamin Lazar Davis sur Let It Be You, un projet autour de la culture centrafricaine. La songwriter et chanteuse new yorkaise présente le 9 février son cinquième album solo Damned Devotion, une nouvelle collection de titres à la beauté sombre et articulés autour d'une rythmique ensorcelante. L'artiste se met à nue ici avec le lyrisme brut de sa soul plaintive servie par des mélodies pop rock irrésistibles et un groove crépusculaire.

Née en 1970, Joan Wasser a grandi dans sa famille adoptive, dans le Connecticut, avant de partir rejoindre la scène musicale de Brooklyn en 1994. Violoniste classique de formation, l'artiste multiplie les collaborations en studio et se confronte au rock, au jazz ou à la soul. En 2002, elle a créé Joan As Police Woman , baptisée ainsi en hommage à la série policière des années 1970 dont la vedette était Angie Dickinson.

L'artiste "veut juste faire de la musique tout le temps " et parallèlement à ses projets en solo, répond aux sollicitations de Lou Reed, Beck, Sparklehorse, Laurie Anderson, Damon Albarn ou plus récemment Sufjan Stevens, John Cale, Aldous Harding, Woodkid, RZA, Norah Jones et Daniel Johnston. Elle a coécrit avec le pianiste Thomas Bartlett (Doveman) la musique d’un film de Brian Crano titré Permission, participé au Pieces of Man : The Gil Scott-Heron Project à la Roundhouse de Londres, créant une chanson à partir de son poème parlé, Running… Pour la chanteuse, peu épargnée par les drames et le deuil, la musique est un art cathartique.

Aujourd’hui, je peux sans difficulté dire que la musique m’a sauvé la vie et qu’elle continue de le faire. Je suis une passionnée. Ce n’est même pas un choix, c’est comme ça… Joan Wasser

© Joan As Police Woman ©Autre

Pour moi, tout vient de la batterie, le battement du cœur ; c’est la pure vérité de dire qu’une musique ne vaut que ce que vaut le batteur. _Joan Wasser _

Chez Joan As Police Woman, la poésie est sauvage, libre tout comme ça façon de penser et enregistrer ses compositions. Pour Damned Devotion, elle a expérimenté en mettant l'accent sur la syncope, avec ses lignes de basse et surtout la programmation de la batterie, montant et manipulant les beats joués en live par Parker Kindred comme des départs de ses nouvelles chansons. Le claviériste Thomas Bartlett complète ce trio intrépide qui change la mélancolie en beauté pure.

{% embed undefined %}

Joan As Police Woman est en concert à la Maroquinerie (Paris) pour la Pias Nites du 3 Avril avec The Orielles.