Menu
Écouter le direct

Cuba: The Conversation Continues

Publié le
Pochette pour "Cuba: The Conversation Continues"
Cuba: The Conversation Continues
Arturo O‘Farrill, Arturo O'Farrill & the Afro Latin Jazz Orchestra
LABELMotéma
SORTIEaoût 2015

Le pianiste et compositeur Arturo O’Farrill a enregistré un nouveau manifeste de latin jazz afro-cubain peu après la déclaration de normalisation des relations entre Cuba et les États-Unis.

Le double album "CUBA – The Conversation Continues " s’appuie sur une conversation imaginaire entre le trompettiste Dizzy Gillespie et le percussionniste cubain Chano Pozo dans les années 40. Dans ce dialogue musical faisant le pont entre le jazz et la musique afro-cubaine, Arturo O‘Farrill  et son Afro-Latin Jazz Orchestra invitent les plus grands compositeurs cubains et américains dans un éblouissant ouvrage musical qui concrétise avec succès le vieux rêve de Dizzy de créer l’« universal music ».

Un projet qui, bien sûr, fait écho à la déclaration de Barack Obama officialisant le rétablissement des relations diplomatiques entre les États-Unis et Cuba et une future levée de l'embargo qui touche l'île depuis les années 60. Ce Discours d'espoir, Arturo O‘Farrill et ses musiciens l'ont vécu à la Havane où ils enregistraient une nouvelle page de la fusion des cultures américano-cubaines .

Comme sur "The Offense of The Drum ", Arturo O‘Farrill fait la démonstration de son talent à combiner (et moderniser) une excellente connaissance de l'histoire du jazz et du latin jazz avec les musiques africaines ou carribéennes. Il réinvente un langage et fusionne parfaitement post bop, salsa, highlife, musique traditionnelles cubaines et yoruba, hip hop ou second line de la Nouvelle-Orléans. Véritable All Stars, son big band est complété par une une pléiade d'invités prestigieux comme le saxophoniste Rudresh Mahanthappa, la chanteuse Renee Manning, le bassiste Gregg August, le trompettiste John Bailey ou le pianiste Alexis Bosch. Plusieurs de ces invités sont aussi ici compositeurs comme Michele Rosewoman, Michel Herrera, Dafnis Prieto, Juan de la Cruz Antomachi alias Cotó.

© Arturo O‘Farrill / Marie Diliberto ©Radio France

Cet album commence par l’“Afro-Latin Jazz Suite” : un chef-d’oeuvre étourdissant en quatre mouvements commandé par le théâtre Apollo pour célébrer le 65e anniversaire de cette composition phare de son père, le célèbre trompettiste et précurseur du latin jazz afro-cubain Chico O’Farrill. Le reste de l'album, composé par six américains et quatre cubains, est une suite extraordinaire de groove et de swing contemporains et métissés à couper le souffle.

{% embed youtube A6VwgJQlbO8  %}