Menu
Écouter le direct

1Time

Publié le
Pochette pour "1Time"
1Time
André Minvielle
LABELComplexe Articole de Deterritorialisation
SORTIEaoût 2016

Le vocalchimiste émerveillé nous livre un précieux bijou de fantaisies vocales et verbales sur une palette sonore d'une richesse inépuisable.

Le batteur, percussionniste, chanteur et poète André Minvielle présente 1time, sur le label Complexe Articole de Deterritorialisation, un album à cœur ouvert où il déroule son jardin intime, son monde aux mille horizons, aux mille trésors glanés de ça et là pour lequel il se bat afin de ne jamais subir.

{% embed undefined %}

"A l’heure des réseaux sociaux, de la toile internet, je cherchais une forme de «partition» de ce qu’il reste de l’intime, dans ce monde de l’extime, comme le nomment les sociologues ". André Minvielle

"1Time ça va de l'intime au next time", c'est aussi la première fois, celle d’une naissance, d’un décès, d’un premier amour, de la découverte d’un disque. André Minvielle ouvre le rideau sur son jardin foisonnant. Le compost est en vigueur depuis de longues années. Il le nourrit sans relâche, le tourne, le retourne et fertilise cette «* terre de belle vertu*  », tel un vers laboureur.

 © Louis Proteau
© Louis Proteau ©Radio France

Il s'est inspiré aussi d'un texte de Sylvie Servoise, rédactrice en chef de la revue Raison Publique, et intitulé "*L’art de l’intime", * pour qui ce dernier serait comme un exutoire, "un espace de résistance en somme, au conformisme qui entend homogénéiser, au nom du mythe de la transparence, l’intimité de chacun ". Tendre et sensible, Minvielle nous touche car il fait de toutes nos humanités, son bois de chauffe. Il mixe les influences et surfe sur les courants musicaux pour "fêter l'anthropophonie et chasser la glottophobie ".
Seule en scène avec sa "Main-Vielle à roue" ou avec quelques précieux invités adeptes des sentiers d'aventure ( Bernard Lubat, Abdel Sefsaf, Ti'Bal Tribal, Journal Intime) il s'ouvre à l'infini singularité qui fait le sel de la vie.
La nouvelle récolte se compose de 18 chansons, Intime One Time, Le facteur d’accent, Madada, Keskifon, j’émets, l’accent-sœu, Le verbier, Fléau … et pour chacune de ses 18 petites pièces d'orfèvre, le troubadour met l’accent, porte le mot, la lettre, fait surgir le son de son âme et se fait "facteur d'accen t ", " facteur d’abcès en matière d’identité  " :

André Minvielle, né en 1957 dans les Pyrénées-Atlantiques, s’est tout d'abord intéressé au métier d’horloger. Son tic-tac interne l'a guidé vers la musique. Dans les années 1980, il se perfectionne en percussions et en chant lyrique. En 1985, il entre en communion avec la Compagnie Lubat et participe au fameux Festival d'Uzeste où il échange avec des poètes, conteurs, comédiens, musiciens. Ensemble, ils se mettent à nu pour offrir au public ce qu’il ne sait pas encore qu’il désire.
Le dada d’André Minvieille c’est l'oralité, la musicalité des langues, les histoires de vie de chaque territoire. Il rencontre, collecte et joue les parlers anciens et nouveaux. Il les marie en français, espagnol, occitan.
Le magicien des mots explore aussi les sons avec des jeux percussifs de toute nature qu’il accorde à son imaginaire débridé et à celui de ses compagnons de route, Lionel Suarez, Denis Charolles, Didier Petit, Marc Perrone …