Menu
Écouter le direct

Samba Touré célèbre ses racines sur "Binga"

Publié lepar Guillaume Schnee
Samba Touré / Photo Karim Diarra
Samba Touré / Photo Karim Diarra

Le chanteur et guitariste malien sort un nouvel album, un cri de l’âme où il retrouve l'essence même de la musique Songhoy avec son groove aussi raffiné que puissant.

Samba Touré est de ces grands artistes maliens qui perpétuent l'immense héritage musical du peuple Songhoy, dont la culture a longtemps rayonné en Afrique saharienne. L'ancien protégé d'Ali Farka Touré se revendique d'une musique séculaire qui n'a pas besoin d'étiquettes occidentales : « C’est de la musique malienne contemporaine. Ne l’appelez pas desert blues ou rock africain s’il vous plaît ». Deux ans après Wande, le chanteur et guitariste rend hommage à ses racines, donnant à son nouvel album le nom de Binga, sa commune natale située à cent kilomètres au sud de Tombouctou. Une œuvre plus intime et introspective dont la puissance des chansons, toutes chantées en Songhoy, est sublimée par une musique délicate et sophistiquée.

« Je voulais remettre ces racines au premier plan, revenir à quelque chose de plus nature et plus proche du groupe tel qu’il est sur scène. C’était important pour moi. Ce n’est pas une influence, c’est mon style » explique Samba Touré qui a choisi le dépouillement d'une formation dont chaque instrument communie dans un même discours musical. Sur les neuf nouveaux titres de Binga, le groove envoûtant de ses riffs de guitare se mêle harmonieusement au ngoni discret de Djimé Sissoko, au calabash de Souleymane Kane et aux percussions de Philippe Sanmiguel rejoints sur quelques titres par l'harmonica de Richard Shanks.

Entre chansons traditionnelles et originales, Samba Touré célèbre sa culture Songhoy, alternant les messages d'espoir et les chroniques amères et sans concession d'un pays passé « d’un coup d’état à l’autre, d’une rébellion à l’autre, d’un massacre inter ethnique à l’autre, et rien n’a changé. Je dirais même que tout a empiré ces dernières années. Ensuite, les systèmes sanitaires et scolaires sont très, très en retard, rien n’est fait… ».

L'album Binga sort le 9 avril sur le label Glitterbeat.

Samba Touré etses musiciens / Photo Karim Diarra
Samba Touré etses musiciens / Photo Karim Diarra